Fnac : la culture de la gagne ?

le
0
Magasin Fnac à Lisbonne, au Portugal. (© Fnac)
Magasin Fnac à Lisbonne, au Portugal. (© Fnac)

Malgré un contexte macroéconomique difficile tout au long de l’année et un dernier trimestre perturbé par les attentats parisiens, le distributeur de biens culturels a enregistré de solides performances l’an passé. Son chiffre d’affaires s’est notamment stabilisé, à 3,88 milliards (-0,2% à périmètre et taux de change constants). En France (72% de l’activité), les revenus sont ressortis en croissance pour le deuxième exercice d’affilée, progressant de 0,7% à nombre de magasins comparable.

Grâce à un fin pilotage des opérations commerciales de fin d’année, la Fnac est parvenue à renforcer de 0,2 point sa marge brute, à 29,6%. La bonne conduite du plan d’amélioration de l’efficacité opérationnelle a aussi permis au groupe dirigé par Alexandre Bompard d’économiser 50 millions d’euros l’an passé. C’est mieux que ce qu’anticipaient les analystes de Société Générale par exemple (entre 30 et 40 millions d’euros attendu).

Renforcement de la rentabilité

Le résultat opérationnel courant augmente alors pour la troisième année consécutive. Il totalise 85 millions (+10,2%) soit une marge de 2,2% à fin 2015, contre 2% un an auparavant. En France, le taux de rentabilité ressort à 1,9%. Il culmine à 3,7% dans la péninsule ibérique, qui compte pour 17% du chiffre d’affaires. Il n’ya qu’au Brésil où la Fnac a essuyé des pertes, avec un résultat opérationnel

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant