FN-PS : Fillon tente de clore la polémique

le
0
À Nice, l'ex-premier ministre a revendiqué son droit à « parler à tous les Français ».

En meeting vendredi à Nice, François Fillon est revenu pour la première fois publiquement sur la polémique qu'il a déclenchée en appelant à voter pour «le moins sectaire» en cas de duel FN-PS aux municipales. Invoquant les mânes du général de Gaulle qui, en 1940, «ne demandait ni le CV, ni la couleur politique des volontaires qui s'engageaient pour la France», l'ex-premier ministre a estimé qu'«aujourd'hui, le redressement commande de dépasser les clivages partisans, il commande d'en appeler au bon sens de chaque citoyen». «Je m'élève contre ce sectarisme qui conduit à fractionner la France entre bons et méchants, à dresser systématiquement nos compatriotes les uns contre les autres, a-t-il lancé. Aux élections municipales, plus que dans toute autre élection, j'affirme que les électeurs sont bien placés pour juger, évaluer, choisir le plus compétent des candidats, et repouss...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant