FN : Marine Le Pen se sépare de son «recruteur» Paul-Marie Coûteaux

le
5
FN : Marine Le Pen se sépare de son «recruteur» Paul-Marie Coûteaux
FN : Marine Le Pen se sépare de son «recruteur» Paul-Marie Coûteaux

«Je ne veux plus vous voir ni avoir de relation personnelle ou politique avec vous.» Voilà, «en substance», la teneur de la lettre de rupture que Marine Le Pen a adressée la semaine dernière à Paul-Marie Coûteaux, révèle le «Point» ce lundi.

Ce faisant, la présidente du FN se sépare de celui qui se targuait d'être son «chasseur», son «recruteur», son «super DRH». C'est lui, par exemple, qui lui a présenté son bras droit, Florian Philippot, et son chef de cabinet, l'ancien juppéiste Philippe Martel.

Selon un proche de Marine Le Pen, cité par le «Point», la patronne du FN a estimé que le souverainiste, président-fondateur du parti Siel (Souveraineté, indépendance et libertés) et ancien eurodéputé, tête de liste dans le VIe arrondissement de Paris sous la bannière FN-RBM aux municipales, était devenu «ingérable». Un problème, selon l'hebdomadaire, de «ligne politique» (passé chez Chevènement, Séguin, de Villiers et à l'ONU, il rêve d'unifier la «droite nationale»). Mais aussi de «dérapages».

Coup de bluff

En pleine campagne pour les municipales, Paul-Marie Coûteaux s'est ainsi illustré en suggérant, sur son blog, de «concentrer» les Roms «dans des camps». S'il s'en était défendu, estimant que ses propos avaient été «mal interprétés», il écrivait toutefois : «Mais que peut faire M. le Ministre de l'Intérieur ? à part concentrer ces populations étrangères dans des camps, où la vie serait sans doute si peu conforme à ce qu'elles escomptaient du voyage qu'elles préféreraient déguerpir d'un territoire aussi inhospitalier ?»

Il confiait par la même occasion, «photographier» les Roms «lorsqu'(il) en croise un trop grand nombre» afin de publier les clichés sur son blog. Des propos que n'avait, à l'époque, pas condamné le chef de file du FN à Paris, Wallerand de Saint-Just.

Dans un autre registre, Paul-Marie Coûteaux s'était également fait remarquer en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dratiser le jeudi 24 avr 2014 à 13:39

    sauver les apparences , mais le FN reste et restera le Fhaine

  • lasoudr2 le mercredi 16 avr 2014 à 14:27

    dans la même veine : La nuit des longs couteaux.

  • mlaure13 le mardi 15 avr 2014 à 09:21

    Vont'ils se battre à "Couteaux" tirés ???...:-)))

  • M3182284 le lundi 14 avr 2014 à 23:29

    entre les concentrer et les laisser spolier le pays il y a une nuance que peu de gens semblent intéressés à trouver.

  • mark92 le lundi 14 avr 2014 à 21:39

    Réglements de compte au FN. Aprés ils sortent les fusils ???