FN : Marine contre Jean-Marie Le Pen, la guerre est déclarée

le , mis à jour à 22:55
5
FN : Marine contre Jean-Marie Le Pen, la guerre est déclarée
FN : Marine contre Jean-Marie Le Pen, la guerre est déclarée

Marine Le Pen rompt avec son père. La présidente du Front national (FN) annonce mercredi dans un communiqué, qu'elle s'opposera à la candidature de Jean-Marie Le Pen, fondateur et président d'honneur du FN, aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur du mois de décembre. Et si Jean-Marie Le Pen persiste à se présenter en PACA il y aura un candidat du FN contre lui, explique-t-elle dans un entretien à paraître jeudi dans Le Figaro. la décision d'écarter Jean-Marie Le Pen des élections régionales sera entérinée lors d'un bureau politique convoqué le 17 avril. 

Président d'honneur du FN Jean-Marie Le Pen, lui, met en garde sa fille Marine contre «une crise qui pourrait être grave de conséquences» pour le Front national. Un peu plus tard sur Radio Courtoisie il s'est dit «pas indifférent» à la spectaculaire brouille qui l'oppose à sa fille mais s'est en même temps présenté comme «cuirassé» contre les «trahisons».

La guerre est donc ouverte entre le père et la fille. Faisant part de sa «profonde tristesse», Marine Le Pen le met au piquet et explique que «son statut de Président d’honneur ne l’autorise pas à prendre le Front National en otage, de provocations aussi grossières dont l’objectif semble être de me nuire mais qui, hélas, portent un coup très dur à tout le mouvement». Jean-Marie Le Pen semble «être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique», souligne t-elle.

VIDEO. Propos de Jean-Marie Le Pen : guerre ouverte au Front national

Jean-Marie Le Pen : «Sauver l'Europe boréale et le monde blanc»

Cette guerre fait suite aux nouvelles déclarations de Jean-Marie Le Pen à l'hebdomadaire d'extrême droite «Rivarol», qui paraît jeudi, mais dont le contenu a été rendu public mardi. Il y multiplie les déclarations choc, évoquant notamment un gouvernement «par des immigrés et des enfants d'immigrés à tous les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le jeudi 9 avr 2015 à 10:46

    Les militants PS devraient demandé des explications sur la 2° guerre mondiale à la famille Mitterrand, étant donné que leur mentor faisait parti du gouvernement de Pétain et qu'il a été décoré de la francisque pour cela....

  • lemonon1 le jeudi 9 avr 2015 à 08:59

    les ricains ont libéré PARIS avant les camps de concentration et pourtant ils savaient !; il faut que les historiens ( les vrais) nous disent la vraie histoire ; ce qui était les" détails" , et ce qui a prévalu !!!!!

  • jjl5 le jeudi 9 avr 2015 à 06:18

    Ca fait plus que tout l'UM-PS réuni !

  • cavalair le mercredi 8 avr 2015 à 22:11

    et ce n'est ni Sarko ni Le Pen qui ont votes les pouvoirs a Petain mais bien tous les deputes socialistes. Alors les faux k.uls vous avez la memoire courte

  • C177571 le mercredi 8 avr 2015 à 18:36

    Il y a une chose de sure ,c'est que 90 pour cent des Français étaient pétainistes pendant la guerre.Cela explique peut etre la hargne des résistants des brasseries à la mode aujourd'hui. !!!!!