FN : "Les jeunes qui trouvaient Jean-Marie Le Pen trop radical peuvent franchir le pas sous Marine"

le
0
Le FN s'apprête à monter un collectif visant à séduire les jeunes.
Le FN s'apprête à monter un collectif visant à séduire les jeunes.

À quelques semaines des municipales, le FN lance son opération séduction pour s'adresser à la jeunesse de France, de moins en moins réticente à voter pour le parti des Le Pen : selon un sondage Polling Vox pour l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), 55 % des 18-24 ans pourraient voter FN aux municipales de mars. Après avoir créé le Collectif Racine pour s'adresser aux professeurs, le Rassemblement bleu marine prépare le Collectif Bara (en référence au jeune héros de la Révolution française mort à l'âge de 14 ans François Joseph Bara), une association censée rassembler des étudiants pour "débattre et porter des projets politiques", dixit la numéro deux du FNJ, Mathilde Palix-Androuët, chargée de piloter le lancement de l'organisation. Spécialiste du Front national, Jean-Yves Camus fait le point sur la manière dont les jeunes Français perçoivent le Front national de Marine Le Pen.

Le Point.fr : Plus d'un jeune sur deux n'exclut pas de voter FN lors des municipales. Le FN est-il en train de devenir le parti de la jeunesse ?

Jean-Yves Camus : Il faut interpréter ce sondage et sa méthodologie avec beaucoup de prudence. Ne pas exclure et vouloir sont deux choses très différentes. La question est tellement ouverte qu'on trouve un pourcentage improbable de jeunes qui déclarent "ne pas exclure", mais qu'en restera-t-il dans l'isoloir ? Rien n'indique une flambée du vote frontiste chez les jeunes électeurs. En 2012,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant