FN : le troublant passé d'un colistier de Marion Maréchal-Le Pen

le
1
Marion Maréchal-Le Pen, le 6 décembre 2015, prononce un discours en pleine campagne des élections régionales, à Toulon (Var).
Marion Maréchal-Le Pen, le 6 décembre 2015, prononce un discours en pleine campagne des élections régionales, à Toulon (Var).

Il avait été présenté comme l'un des "experts" de Marion Maréchal-Le Pen aux dernières élections régionales. Mais c'est une drôle d'affaire que révèle Mediapart ce samedi 9 janvier sur Guillaume Pradoura. Le colistier de la numéro 3 du parti aurait entretenu des relations très amicales avec un skinhead proche du Ku Klux Klan. Au point de l'aider alors qu'il était en cavale.

Si Guillaume Pradoura est un inconnu du grand public, il est en revanche une personnalité reconnue au sein de l'utlradroite marseillaise. En novembre 2007, Il souhaite organiser une soupe au cochon. Il fait alors appel aux membres du DPS, le service d'ordre du FN, et de skinheads de la région. C'est là qu'il rencontre Jérémy Racagno, un skin seulement âgé de 16 ans et adepte des sports de combat.

Un "réflexe paternaliste"

Mais le jeune devient vite incontrôlable. Il agresse une femme d'origine maghrébine en 2008 puis il violente un militant communiste en 2009, avant de tabasser un militant de SOS Racisme deux mois plus tard. La même année, il est condamné à deux ans de prison. Mais en 2010, il ne revient pas d'une permission de sortie. Il fuit aux États-Unis où il rejoint des camarades du Ku Klux Klan. Les deux continuent à correspondre. Au cours de leurs échanges, Guillaume Pradoura avoue même admirer le Ku Klux Klan, explique Mediapart.

Puis Jérémy Racagno revient en Europe. Il s'établit en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 11 mois

    Et des troublantes relations de FM le mentor de FH.......