FN : le cas Chauprade continue d'embarrasser Marine Le Pen

le
0
FN : le cas Chauprade continue d'embarrasser Marine Le Pen
FN : le cas Chauprade continue d'embarrasser Marine Le Pen

Marine Le Pen met la pression sur Aymeric Chauprade. Après avoir ordonné aux cadres locaux du Front national ne pas relayer une de ses vidéos, la présidente du Front national continue de désavouer son ex-conseiller aux questions internationales. Alors qu'elle lui a retiré ce titre, elle songe maintenant à le priver de ses responsabilités de chef de délégation FN au Parlement européen.

«A partir du moment où il refuse toute concertation préalable à ses prises de position et qu'il souhaite privilégier sa liberté totale de parole, il ne peut plus prétendre représenter et donc être la voix des 23 députés. Ça me paraît logique», a confié la présidente du FN à l'AFP, confirmant une information du Figaro, sans préciser si la décision avait été tranchée.

Dans un message de dix minutes diffusé sur YouTube, l'eurodéputé FN soutenait que «la France est en guerre avec des musulmans, pas avec les musulmans, mais avec des musulmans». Il estime que «la situation est grave car l'islam fait planer sur la France une menace très grave sur son avenir». Il évoque aussi une «cinquième colonne» islamiste qui existerait en France.

«Incapable de la moindre discipline»

C'était visiblement la vidéo de trop pour la patronne du FN, qui reproche plus globalement à l'élu frontiste son manque de discipline. «Depuis cet été, Aymeric Chauprade, probablement par une soif incroyable de reconnaissance, est incapable de la moindre discipline. Conseiller aux affaires internationales, un domaine réservé de la présidence, il refuse de soumettre ses prises de position, ses textes et ses vidéos. (...) Il n'en a fait qu'à sa tête» explique Marine Le Pen au Figaro.fr.

La semaine dernière, invoquant des raisons «juridiques», elle a demandé par courrier interne aux cadres locaux du parti de ne pas relayer ce message diffusé sur YouTube. Dans l'entourage de la présidente du FN, on explique que celle-ci était convaincue que les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant