FN : le 1er mai de Marine Le Pen brouillé par son père

le , mis à jour à 22:13
3
FN : le 1er mai de Marine Le Pen brouillé par son père
FN : le 1er mai de Marine Le Pen brouillé par son père

En 1988, c’était lui qui avait choisi la date du 1er mai pour instaurer un grand rendez-vous des militants du Front national. Ce vendredi matin, place de l'Opéra à Paris, Jean-Marie Le Pen n'était pourtant pas au côté de sa fille pour célébrer Jeanne d'Arc. Si le président d'honneur du parti avait fait savoir qu'il participerait à la manifestation malgré sa récente hospitalisation et les bisbilles familiales, Marine Le Pen semblait avoir organisé les choses de manière à ce qu'ils ne s'affichent pas côte à côte.

Mais rien ne s'est passé comme elle l'avait prévu. Le président d'honneur du parti lui a notamment ménagé une petite surprise en montant saluer la foule clairsemée alors qu'elle s'apprêtait à prendre la parole. Puis il s'en est allé sans écouter le discours de sa fille.

Jean-Marie Le Pen monte se faire acclamer à la tribune

La journée de Marine Le Pen n'avait déjà pas très bien commencé. Alors qu'une Femen bondissait sur la présidente du parti avant le défilé, la foule scandait le nom de son père. «Jean-Marie est à l'honneur», avait-il lui-même réagi en venant déposer, séparément et dans une veste bien rouge, une gerbe devant la statue place des Pyramides.

Après le défilé, Marine Le Pen est fièrement montée à la tribune installée place de l'Opéra. Une première fois perturbé par son père venu se faire acclamer, son discours a ensuite longuement été interrompu, de nouveau, par trois Femen. Les trois militantes, perruques blondes et seins nus, se sont présentées au balcon surplombant la place remplie de militants frontistes. Munies d'une fusée de détresse et d'un mégaphone, les jeunes femmes ont hurlé des «Heil Le Pen» en faisant le salut nazi. Il aura fallu plusieurs minutes au service d'ordre du FN pour interrompre, très violemment et devant des dizaines de caméras, l'action des activistes. 

VIDEO. 1er mai du FN : Marine Le Pen défile sans son père

La présidente ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyth01 le vendredi 1 mai 2015 à 14:02

    Bonnet blanc et blanc bonnet...le chats ne font pas des chiens, les porcs ne font pas des chèvres...

  • speedy36 le vendredi 1 mai 2015 à 11:19

    ils sont comme les autres.... magouille et corruptionmais leur faible nombre d'élus fait que l'on parle peu de leurs affaires

  • frk987 le vendredi 1 mai 2015 à 10:31

    L'idéologie et les revenus financiers sont deux choses différentes...sacrée caissière.