FN : la grande purge

le
0
Cadre du FN, Bruno Gollnisch est resté fidèle à Jean-Marie Le Pen.
Cadre du FN, Bruno Gollnisch est resté fidèle à Jean-Marie Le Pen.

« Je ne suis pas sûr de rester très longtemps au FN », annonçait samedi Bruno Gollnisch au Point. La semaine dernière, Marine Le Pen a appelé les derniers Mohicans du FN restés fidèles à son père, exclu du parti en août 2015, pour les prévenir : le 1er mai, il faudra choisir son camp. Ceux qui célébreront Jeanne d'Arc dimanche matin place des Pyramides aux côtés de Jean-Marie Le Pen passeront en commission de discipline. Ils subiront ainsi le même sort que le Menhir, exclu du FN à l'initiative de sa fille après une énième saillie sur les chambres à gaz, le maréchal Pétain et la guerre d'Algérie. Marine Le Pen aurait même, selon l'entourage de son père, envoyé des « espions » place des Pyramides prendre des photos afin de repérer les mutins.

« Diabolique » « dédiabolisation »

Ils ont donc pu observer de près les députés européens Bruno Gollnisch, Marie-Christine Arnautu et Mireille d'Ornano qui ont fait le choix rédhibitoire de s'afficher avec le patriarche au pied de la pucelle d'Orléans. Et d'écouter ce dernier fustiger la « diabolique stratégie » « de dédiabolisation » qui conduit, selon lui, le FN vers la défaite, peut-être même dès le premier tour.

Marine Le Pen qui déposait au même moment une gerbe sous une autre statue de Jeanne d'Arc, place Saint-Augustin, afin d'éviter son père, les a immédiatement sanctionnés ; ils n'étaient donc plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant