FN : l'opposition veut tirer profit de la confusion à l'UMP

le
0
Les centristes et la gauche insistent sur les divergences au sein même de l'exécutif sur les consignes de vote à donner face au Front national et appellent au «vote républicain».

Les élections cantonales tournent à la bérézina pour l'UMP. Après un recul historique lors du premier tour, dimanche, le parti majoritaire s'enfonce dans la cacophonie sur la stratégie à adopter au second tour en cas de duels FN/PS. A tel point que les divergences entre le chef de l'Etat et le premier ministre sur le sujet ont éclaté au grand jour. Une image désastreuse pour l'exécutif entre les deux tours du dernier test électoral avant 2012.

A gauche, on capitalise sur cette confusion. Le strauss-kahnien Jean-Christophe Cambadélis n'hésite ainsi pas à parler d'«une crise de régime qui affleure». «Quand, sur une question aussi lourde pour le respect des valeurs de la République, il y a une divergence entre président et premier ministre, la logique voudrait qu'il y ait une séparation», a renchéri François Hollande sur RMC et BFM-TV. Pour le probable candidat à la primaire socialiste, cela montre que «le remaniement qui a confirmé François Fillon en novembre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant