FN : l'appel du pied de Louis Aliot aux électeurs UMP

le
0
FN : l'appel du pied de Louis Aliot aux électeurs UMP
FN : l'appel du pied de Louis Aliot aux électeurs UMP

Convaincu que se trouve là sa réserve de voix en cas de second tour face au PS, le Front national a les yeux de Chimène pour les électeurs de droite. Réagissant à la publication de notre sondage Odoxa, selon lequel 42% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle de 2012 pourraient voter FN lors d'une élection locale, Louis Aliot a multiplié les appels du pied. Rue de Vaugirard, au siège de l'UMP, on exclue toute alliance et on se tourne vers le Parti socialiste. 

Aliot sait bien qu'il n'est pas question de passer des accords avec le parti de Nicolas Sarkozy. «Tout simplement parce qu'il y a au sein de l'UMP une fracture très importante entre ce que pensent les dirigeants, Nicolas Sarkozy, Fillon, Kosciusko-Morizet et tous les autres», dit-il. Mais cela n'empêche pas le vice-président du FN de se tourner vers «la base».

«Il est évident que les électeurs de droite ont d'abord comme priorité de mettre dehors les socialistes et leurs alliés. Ça paraît être une évidence. Dans un deuxième temps (ils se disent) mais pourquoi ne pas faire alliance avec nous dans la mesure où, pour des accords locaux, municipaux, départementaux, régionaux, nous avons beaucoup plus de choses en commun que nous n'en avons avec les socialistes», décrypte-t-il, ce lundi sur France Info.  

L'UMP rejette toute alliance

Selon notre sondage Odoxa, 42% des électeurs de Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle de 2012 pourraient voter pour le Front National à une élection locale. La proportion baisse à 31%, lorsque la question porte sur l'élection présidentielle. Par ailleurs, en cas de duel FN-PS au deuxième tour des élections départementales, 37% des électeurs de Nicolas Sarkozy voteraient pour le candidat FN, 36% s'abstiendraient et 27% voteraient pour le candidat socialiste.

La faute au PS, rétorque Brice Hortefeux. «Il y a une réalité incontournable. La politique menée par le Parti socialiste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant