FN : Jean-Marie Le Pen hospitalisé pour un «petit problème cardiaque»

le , mis à jour à 19:59
1
FN : Jean-Marie Le Pen hospitalisé pour un «petit problème cardiaque»
FN : Jean-Marie Le Pen hospitalisé pour un «petit problème cardiaque»

Jean-Marie Le Pen, qui fêtera ses 87 ans en juin, est hospitalisé depuis ce jeudi matin. «A priori, ça n'est pas grave», assure son entourage au parisien.fr. «Ça va bien, je suis dans mon lit. Ça me donne l'occasion de me reposer. C'est un petit problème cardiaque, pas gravissime. La bête est solide», indique lui-même le cofondateur du FN, joint par l'AFP en milieu d'après-midi. 

Au siège du FN à Nanterre (Hauts-de-Seine), on évoquait pourtant quelques instants plus tôt de simples «examens de routine», ajoutant : «Il n'est pas mort. Tout va bien.» 

Jean-Marie Le Pen était, ce jeudi après-midi, dans l'incapacité de dire à l'AFP quand était prévue sa sortie de l'hôpital. Selon un proche, qui parle d'«une intervention» et rappelle les «chocs émotionnels» subis par le leader frontiste ces derniers temps, il devrait y rester «au moins jusqu'à demain».

Ce «petit problème cardiaque» intervient une semaine après le violent psychodrame familial qui a secoué le clan Le Pen. Suite à ses propos polémiques tenus le 2 avril sur BFM-TV, réitérés la semaine suivante dans l’hebdomadaire d’extrême-droite Rivarol, Marine Le Pen, sa fille, sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen, ainsi que les cadres du parti, se sont publiquement désolidarisés du patriarche.

La présidente du Front national a fait savoir qu'elle s'opposait désormais à sa candidature aux régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), via un cinglant communiqué, laissant entendre qu'elle ne comptait pas en rester là.

Comme nous le révélions hier, Jean-Marie Le Pen est ainsi convoqué le lundi 27 avril devant le bureau exécutif du FN pour répondre de ses dérapages. Cette instance peut, «en cas de faute grave», «sur proposition de son président et à la majorité, suspendre provisoirement ou même exclure un de ses membres». Une hypothèse publiquement envisagée, ces derniers temps, par plusieurs cadres du parti proches de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le vendredi 17 avr 2015 à 05:35

    ses fifilles doivent croiser les doigts ......