FN : enquête sur un enrichissement suspect de Jean-Marie Le Pen

le
10
FN : enquête sur un enrichissement suspect de Jean-Marie Le Pen
FN : enquête sur un enrichissement suspect de Jean-Marie Le Pen

La patrimoine de Jean-Marie Le Pen est passé au crible. Le président d'honneur du Front national est l'objet d'une enquête préliminaire pour un enrichissement personnel suspect, selon le site Mediapart. Ouverte par la Commission pour la transparence financière de la vie politique, elle couvre une période allant de 2004 à 2009.

L'ouverture d'une enquête sur la fortune du fondateur du FN avait été annoncée en février. C'est la révélation du motif précis qui constitue la nouveauté. Le montant du patrimoine visé par l'enquête s'élève à 1,1 million d'euros. La différence entre ses déclarations de patrimoine au début et à la fin de son mandat de député européen, lors de la période 2004 - 2009, a servi de déclencheur.

Une annulation de dette, un prêt, un héritage, une grâce du fisc

Jean-Marie Le Pen a tenté d'expliquer en quatre points les raisons de cet écart. D'abord, le Front National aurait renoncé à lui réclamer une dette de 198 000 ?. Ensuite, son micro-parti lui aurait fait un virement de 300 000 ?, «probablement un prêt pour (sa) campagne électorale (de 2009), qui a dû être remboursé», a-t-il expliqué. Troisièmement, une étude notariale lui aurait versé 150 000 ?, pour lesquels Le Pen évoque «un héritage». Enfin, le fisc lui aurait accordé une «remise gracieuse» de 400 000 ?.

Le dirigeant frontiste a expliqué à Mediapart n'avoir «aucune inquiétude» à propos de cette enquête, tout en reconnaissant ne pas avoir «eu le temps de fouiller» le dossier. Il considère également que la Commission fait preuve de «désinvolture» et de «paresse». Jean-Marie Le Pen a fait fortune dans les années 1970 après avoir hérité d'un ami.

La justice a été saisie fin 2013 après que les explications du responsable politique n'ont pas apporté satisfaction à la Commission. La Commission pour la transparence financière de la vie politique a été remplacée fin 2013 par la Haute ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7093115 le jeudi 12 juin 2014 à 15:31

    Etonant depuis les dé culotées électorales, la justice ( aux ordres )tire en rafales sur tout ce qu'elle peut trouver à droite.Le Pen Balkany ( justifié ) Sarko....Un peu gros comme timingLes Français commencent à comprendre ces petites manipulations...

  • stelina le jeudi 12 juin 2014 à 12:42

    JMLP est le Francais qui a ete le plus controle de toute l`histoire fiscale , 17 fois seulement ! jamsie u de probleme d`ailleur . Il en rigole volontier en disant ceci ' je suis en permanence sous controle fiscal ' .

  • M1765517 le jeudi 12 juin 2014 à 12:25

    imaginez déjà la masse salariale générée par une mandature européenne ! Comparez avec 1 m d'€, tout est dit !

  • docteur7 le jeudi 12 juin 2014 à 12:24

    Humm, qui a balancé ?

  • M8022166 le jeudi 12 juin 2014 à 12:02

    D'où vient l'info ? Règlements de comptes en famille donc. Proverbe : "quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage".

  • mlaure13 le jeudi 12 juin 2014 à 12:02

    Si la Commission pour la transparence financière de la vie politique a décidé de s'occuper de TOUS NOS POLITICARDS...elle a du pain sur la planche...pour un siècle !...:-)))

  • c.monti1 le jeudi 12 juin 2014 à 11:51

    vive l'independance de la justice !

  • LeRaleur le jeudi 12 juin 2014 à 11:46

    Ça fait 15 ans qu ça dure ce truc.

  • brinon1 le jeudi 12 juin 2014 à 11:06

    FABIUS FILS, CAHUZAC ????

  • frk987 le jeudi 12 juin 2014 à 10:59

    Ma foi, et l'ISF de FH, la donation sans frais au fils Fabius....chut.....la justice libre et indépendante comme il est dit dans la constitution !!!!!