FN : Alliot croit encore au second tour

le
0
Marine Le Pen pâtit de la remonté de Nicolas Sarkozy et cherche une nouvelle stratégie.

Marine Le Pen s'essouffle dans les sondages, tout en demeurant à un niveau élevé - 16% le plus souvent -, et se trouve confrontée au redressement de Nicolas Sarkozy. La candidate du Front national avait annoncé un acte II très offensif de sa campagne et la voilà maintenant délivrée du fardeau de la collecte des parrainages. Saura-t-elle retrouver une dynamique? L'élue d'Hénin-Beaumont ne semble pas, à ce jour, avoir trouvé une stratégie efficace face au président sortant.

Jeudi soir, à Palavas-les-Flots, elle avait concentré ses coups sur François Hollande. Son objectif était de convaincre qu'elle représentait la seule alternative crédible à la gauche. Le président sortant «n'a plus aucune chance de gagner», a-t-elle, de même, affirmé dans un entretien au Figaro Magazine .

«Le rassemblement» à droite «se fera autour de (sa) personnalité», a renchéri Marine Le Pen. Or, samedi, à Ajaccio, lors d'un meeting qui n'a réuni qu'environ 600 sympathisants, la p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant