FN : Aliot nie avoir commandité une agression et contre-attaque

le
0
FN : Aliot nie avoir commandité une agression et contre-attaque
FN : Aliot nie avoir commandité une agression et contre-attaque

Il se dit «gravement diffamé». Louis Aliot, vice-président du Front national et compagnon de Marine Le Pen, a annoncé ce samedi une plainte en diffamation contre l'hebdomadaire «Le Point», après la publication sur son site internet d'un article laissant entendre qu'il aurait pu commanditer une agression.

En cause, le récit d'une scène qui se serait produite le week-end dernier, en marge de l'université d'été du FN à Marseille, où Julien Rochedy, président du FNJ souhaitait régler un différend avec un responsable associatif local décrit comme un proche de Jean-Marie Le Pen. Publié sous le titre «Louis Aliot a-t-il commandité une agression?», l'article cite le texte d'un mail à ce responsable signé Julien Rochedy : «Les DPS me bloquaient l'entrée pour ne pas venir vous exploser la gueule, suite à une demande de Louis A.»

Aliot dénonce des «méthodes calomnieuses»

Interrogé dans l'article, Louis Aliot dément toute responsabilité dans ce projet d'agression qui n'a d'ailleurs pas été mis à exécution. «Je l'ai au contraire empêchée. Rochedy voulait aller au contact, je l'en ai dissuadé. Djellil (NDLR : le responsable associatif marseillais) étant l'invité de Jean-Marie Le Pen, je lui ai dit que sa présence était justifiée», explique le vice-président du FN au «Point».

Dans un communiqué, Julien Rochedy confirme cette version, ce samedi. L'article «suggère que Louis Aliot aurait pu me demander de lui casser la gueule alors que c'est précisément Louis Aliot qui souhaitait m'en empêcher. C'est suite à une demande de Louis Aliot que je ne pouvais entrer, bloqué par les DPS, et non pas l'inverse, ce qui paraît évident», écrit le chef de file de FNJ, qui lui aussi se «réserve le droit de porter plainte pour diffamation».

Les informations et témoignages évoqués par Le Point «démontrent au contraire que je suis fermement intervenu pour éviter une altercation entre ces deux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant