FMI : les rivaux de Christine Lagarde passent à l'attaque

le
0
Le mexicain Agustin Carstens craint un «conflit d'intérêt » si Christine Lagarde devenait patronne du FMI

Alors que Christine Lagarde est donnée favorite pour prendre la tête du Fonds monétaire international, ses deux rivaux tentent de lui mettre des bâtons dans les roues. Le gouverneur de la Banque centrale israélienne Stanley Fischer, fraîchement candidat a dans un premier temps mis en avant sa formation d'économiste, qui selon lui, est « essentielle » pour diriger l'organisme de Washington par temps de crise. La ministre de l'Économie et des Finances a suivi une carrière d'avocate. « Vous avez besoin d'un cadre intellectuel » a-t-il déclaré dans une interview ce lundi dans le Wall Street Journal. Il ajoute qu'il y a eu «dans le passé de grands directeurs généraux du FMI qui n'étaient pas des hommes politiques».

De son côté, l'autre rival de la ministre de l'Économie et des Finances, le gouverneur de la Banque du Mexique, Agustin Cartsens, regrette la perpétuation de la mainmise de l'Europe sur le poste de patron du FMI depuis 1946. «Il pourrait y avoir conflit d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant