FMI : Lagarde veut poursuivre les réformes engagées par DSK

le
0
À l'issue de son grand oral face au conseil d'administration du Fonds monétaire international, la candidate française a notamment plaidé pour la continuité tout en souhaitant un FMI «plus réactif».

L'épreuve orale aura duré trois heures. Christine Lagarde, candidate française à la direction du Fonds monétaire international (FMI) s'est entretenue pendant cette période avec les membres du conseil d'administration de l'organisation. À sa sortie du siège de l'institution à Washington, elle a indiqué, dans une déclaration brève à la presse, son souhait d'être choisie pour poursuivre les réformes engagées par Dominique Strauss-Kahn.

«Je crois qu'il faut que le Fonds soit plus réactif, certainement plus efficace et plus légitime. Et cela suppose véritablement beaucoup d'améliorations potentielles, mais aussi la continuation des réformes qui ont été entreprises par mon prédécesseur», a-t-elle expliqué en anglais. «Je crois que le Fonds est une institution remarquable disposant d'un staff exceptionnel, et qui doit s'efforcer d'être toujours plus réactive, plus engagée, plus légitime auprès de l'intégralité de ses 187 membres. En tout cas, ce serait mon a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant