FMI : Lagarde peine à séduire en Inde

le
0
Après une étape au Brésil, Christine Lagarde poursuit sa campagne pour remplacer Dominique Strauss-Kahn à la tête du Fonds monétaire international par une visite en Inde.

De notre correspondante en Inde.

Christine Lagarde s'était donné vingt-quatre heures pour convaincre les responsables indiens que même si les pays émergents ont le vent en poupe, elle est la mieux placée elle, l'Européenne, pour remplacer Dominique Strauss-Kahn à la tête du Fonds monétaire International (FMI). Pour autant, à l'issue de sa visite marathon, la ministre française de l'Economie, des Finances et de l'Industrie n'a reçu aucun soutien public de ses hôtes.

Faisant contre mauvaise fortune bon c½ur, Christine Lagarde a lancé lors d'un point de presse : «Le FMI n'appartient à personne !» Ajoutant : «Je ne suis pas venue chercher des assurances de l'Inde. Ce serait prématuré et arrogant de ma part ».

Après s'être entretenue pendant une demi-heure avec le premier ministre Manmohan Singh, sur lequel elle n'a pas tari d'éloges, la ministre a déjeuné avec Pranab Mukherjee, son homologue des Finances. Puis elle a rencontré Montek Singh Ahluwalia, le v

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant