FMI : la dette de la Grèce «soutenable» 

le
0
Les projections de croissance restent «très positives». Le Fonds évalue à 280 milliards les actifs grecs à vendre.

Une fois n'est pas coutume, le Fonds monétaire international se montre très optimiste pour la croissance du Vieux Continent en 2011 et 2012, malgré la crise de la dette dans les pays périphériques de la zone euro.

Ignorant le ralentissement de la production industrielle et une inflation en forte hausse, le Fonds prévoit toujours 2,4 % de croissance pour l'UE cette année, et 1,6 % pour la zone euro en 2011, avant 1,8 % en 2012. Le FMI insiste sur la «forte demande privée» en France, en Allemagne, au Benelux, dans les pays du Nord, et «l'excellente performance» des exportations germaniques et nordiques.

Le FMI se montre également très élogieux à l'égard de la reprise «très robuste» dans les pays d'Europe centrale et orientale, redoutant même un risque de «surchauffe» à l'Est. «Dans l'ensemble, l'Europe - tant occidentale qu'orientale - s'en sort bien et nos projections pour les mois à venir sont même très positives », estime Antonio Borges, le directeur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant