FMI : l'Europe prête à faire plus de place aux pays émergents

le
0
Les Vingt-Sept demandent en échange aux États-Unis d'abandonner leur droit de veto au sein du Fonds.

Des concessions mais pas sans contrepartie. Critiquée pour sa surreprésentation au sein du Fonds monétaire international, l'Union européenne s'est dite prête vendredi à rogner sur les pouvoirs dont elle dispose au sein de l'institution, pour faire davantage de place aux pays émergents. Mais à condition que les Américains fassent eux aussi des efforts.

«Il est important que l'UE fasse des propositions sans attendre que les autres avancent», a reconnu le ministre des Finances belge Didier Reynders, dont le pays préside actuellement l'Union. Car la pression ne cesse de s'accroître : après les États-Unis, la Chine et la Russie ont haussé le ton la semaine dernière, demandant qu'un accord de réforme soit trouvé avant le sommet du G20 en novembre.

Une position commune

À quelques jours d'un sommet UE-Asie à Bruxelles, qui accueillera notamment le premier ministre chinois Wen Jiabao et le président sud-coréen Lee Myung-bak, les pays européens ont donc réussi à t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant