FMI: Christine Lagarde «entre en campagne»

le
0
La ministre des Finances a réaffirmé son souhait de séduire tous les pays émergents en leur présentant une «candidature universelle». Elle affirme au passage ne pas être inquiétée par l'affaire Tapie.

«J'entre en campagne». C'est ainsi que Christine Lagarde, ministre des Finances et candidate déclarée au poste de directrice du FMI, a débuté son intervention sur Europe 1 ce dimanche. Son objectif affiché : convaincre tous les pays émergents de la légitimité de sa candidature. «Ces pays sont inquiets. Ils souhaitent une reconnaissance et ils ressentent une frustration. Ils veulent un directeur à vocation universelle et c'est pour cela que je vais me présenter», a-t-elle expliqué.

La ministre se rendra tout d'abord au Brésil «car c'est le premier pays à m'avoir invitée», précise-t-elle. Elle visitera ensuite «l'ensemble des pays émergents», et notamment la Chine, l'Inde, certains pays d'Afrique et du Moyen-Orient. Ce qui l'obligera selon ses mots à «faire beaucoup d'heures sup» car cette campagne se réalise en marge de son agenda de ministre des Finances.

Tout en insistant sur la notion d'universalité, Christine Lagarde assure qu'elle restera «profondéme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant