Flottille : Lieberman rejette la main tendue par la Turquie

le
0
Le ministre des Affaires étrangères israélien ne veut pas que son pays s'excuse pour l'assaut meurtrier du convoi humanitaire attaqué le 31 mai. En échange, la Turquie se disait pourtant prête à une réconciliation.

Israël «ne présentera pas d'excuses» à la Turquie pour le raid mené le 31 mai contre une flottille d'aide humanitaire à destination de Gaza, dans lequel neuf Turcs avaient été tués.Telle est la réponse cinglante du ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, à la main tendue samedi par la Turquie. Le bureau du Premier ministre Benjamin Nétanyahou a pris toutefois de la distance par rapport à ces propos, soulignant dans un communiqué que le chef de la diplomatie «n'avait fait qu'exprimer un avis personnel». Le chef de la diplomatie turque, Ahmet Davutoglu, avait assuré que son pays souhaitait se réconcilier avec Israël après cet épisode mais qu'il fallait pour cela que l'Etat hébreu présente des excuses et verse des indemnisations pour les neuf victimes.

Les rapports entre la Turquie et Israël, alliés stratégiques depuis les années 1990, se sont dégradés à la suite de l'offensive israélienne meurtrière sur Gaza, en décembre 2008/janvier 2009,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant