Floride : le nonagénaire risque la prison pour avoir nourri des sans-abris

le
0
Floride : le nonagénaire risque la prison pour avoir nourri des sans-abris
Floride : le nonagénaire risque la prison pour avoir nourri des sans-abris

C'est un fringant nonagénaire, militant de première heure pour aider les plus pauvres, et qui ne s'en laisse pas conter. Arnold Abbott été arrêté pour avoir donné à manger à des sans-abris dans une ville américaine qui l'interdit. Mais il l'a promis : il continuera, même s'il risque la prison, les autorités ayant averti qu'elles feront respecter la loi.

«Je suis difficilement intimidable», a prévenu Arnold Abbott sur la chaîne NBC. Le nonagénaire dirige une organisation au sein de laquelle, depuis une vingtaine d'années, il donne à manger aux sans-abris de Fort Lauderdale, en Floride (sud-est des Etats-Unis). Mais vendredi dernier, une ordonnance est entrée en vigueur dans cette station balnéaire, qui interdit de distribuer de la nourriture aux pauvres en extérieur. Les autorités locales disent vouloir garantir la santé publique et la sécurité.

«On ne peut simplement pas cacher les sans-abris sous le tapis, insiste Arnold Abbott à la télévision. Il y a 10 000 sans-abris dans le comté de Broward, la majeure partie d'entre eux sont à Fort Lauderdale, et il n'existe pas de tapis suffisamment grand pour tous les cacher».

VIDEO. Arrêté pour avoir donné à manger aux sans-abris

Arnold Abbott déjà poursuivi par la justice.

Cet ancien combattant, connu sous le surnom de «Chef Arnold», avait été brièvement arrêté mercredi après-midi, pour la deuxième fois en moins d'une semaine, pour avoir donné à manger à des mendiants dans un parc de Fort Lauderdale. Dimanche, il avait déjà été arrêté en même temps que deux pasteurs chrétiens. Ils risquent jusqu'à deux mois de prison et 500 dollars d'amende.

VIDEO. L'arrestation a été filmée en direct

«L'objectif de l'ordonnance n'est pas d'éviter que l'on donne à manger aux sans-abris mais bien d'équilibrer les besoins de toute la population de la ville», a affirmé la police de Fort Lauderdale, précisant qu'il existe des endroits ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant