Florian Thauvin demande de la tranquillité

le
0
Florian Thauvin demande de la tranquillité
Florian Thauvin demande de la tranquillité

Dans un entretien accordé à nos confrères de L'Equipe, Florian Thauvin, le milieu de terrain offensif de Newcastle, revient sur les conditions de son retour à l'OM. Prêté par les Magpies, l'ancien Bastiais veut se défaire de sa mauvaise réputation. Morceaux choisis.

Les conditions de son départ

Après une longue période de réflexion, Florian Thauvin a finalement accepté de rejoindre Newcastle l’été dernier. Montant de la transaction : 17 M€ pour un bail courant jusqu’en juin 2020. Un choix surprenant de la part du natif d’Orléans, mais ce dernier assure que l’OM ne lui a pas forcé la main. « C’est vrai que mon transfert s’est fait au dernier moment et très rapidement, explique-t-il dans l’édition de samedi de L’Equipe. Il y a eu un changement d’entraîneur, le club avait besoin d’argent. Ça a été une bonne opportunité pour moi de découvrir le meilleur championnat du monde. Poussé dehors ? Non, non. »


Le statut de protégé de Labrune

De retour cet hiver sur la Canebière, Florian Thauvin est souvent présenté comme le protégé de Vincent Labrune, le président de l’Olympique de Marseille, mais le milieu de terrain offensif de vingt-trois ans réfute l’étiquette de chouchou (comme celle de personne influençable ou de perturbateur dans un vestiaire). « Pas cette question s’il vous plaît. Les gens ont fait un lien entre nous parce qu’on est originaires de la même ville (ndlr : Orléans), déclare l’ex-Grenoblois à nos confrères de L’Equipe. Ce n’est pas parce que des joueurs sont nés à Marseille qu’ils sont forcément les chouchous du Vélodrome, non ? A force, c’est fatigant. On vient toujours me rajouter une étiquette de plus. J’ai simplement envie de jouer au foot. Je suis revenu à Marseille pour vitre ma passion. J’aimerais qu’on me juge, ou pas d’ailleurs, pour ce que je fais sur le terrain. J’aimerais être jugé comme tout le monde. Il faut me laisser jouer mon football, me laisser travailler. J’ai encore toute une carrière devant moi. » 


Un tournant

Après une période délicate avec l’OM et des débuts ratés sous les couleurs de Newcastle, Florian Thauvin se sait attendu au tournant. Alors que ses jokers ne sont pas illimités, l’ancien international Espoirs français veut rectifier le tir tant que c’est encore possible. « Si j’arrive à prendre le bon virage maintenant, je peux renverser la tendance. (…) Il ne faut pas que je mette trop de pression. (…) J’ai eu des comportements qui n’étaient peut-être pas appropriés. Mais on apprend de ses erreurs et tout le monde l’oublie : je viens d’avoir vingt-trois ans. » Alors que tout le monde se rappelle de son bras de fer pour quitter le LOSC lors de l’été 2013, Florian Thauvin reconnaît ne pas avoir toujours fait les bons choix dans son environnement (« j’ai payé pour voir… ») . Reste désormais à savoir si ce mea-culpa sera suffisant pour relancer sa carrière et qu’on le laisse enfin tranquille comme il le demande.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant