Florian Lejeune : " Ronaldo m'a dit que je l'avais touché, que je l'avais même défoncé !"

le
0
Florian Lejeune : " Ronaldo m'a dit que je l'avais touché, que je l'avais même défoncé !"
Florian Lejeune : " Ronaldo m'a dit que je l'avais touché, que je l'avais même défoncé !"

Novice en Liga, Florian Lejeune a été l'un des grands artisans du point arraché par Éibar sur la pelouse du Real Madrid. Entre Karim Benzema, Álvaro Morata et Cristiano Ronaldo, le défenseur a eu pas mal de boulot. Il raconte son match.

Pour la première fois de son histoire, Éibar a marqué et a pris un point à Santiago-Bernabéu. C'est amplement mérité.
On a fait un très beau match, très complet. On est très satisfaits du résultat mais surtout de la performance de notre équipe. Jouer au Bernabéu, par rapport à Ipurua, ça change du tout au tout. Quand on descend pour reconnaître la pelouse et prendre des repères, c'est vrai que c'est impressionnant. Après, il fallait juste profiter.

Face au milieu hétéroclite de Zinédine Zidane, votre entraîneur, José Luis Mendilibar, a joué un excellent coup tactique avec un 4-5-1 étouffant. C'est ton impression aussi ?
Oui, nos milieux de terrain ont effectué un superbe travail. Ils ont réussi à bloquer le jeu du Real avec un pressing assez haut afin que leurs attaquants ne soient pas mis dans les meilleures conditions. On a fait un très bon match tactiquement, très intelligent. On a réalisé le match tel que nous l'avions préparé.

Quelles étaient les consignes au niveau de la récupération et de la contre-attaque ?
Avant tout, Mendilibar nous a dit de jouer notre jeu, d'aller les presser et de les chercher haut. Dans les phases de jeu où on ne pouvait pas le faire, on ne devait pas nous recroqueviller dans notre surface. Il fallait évoluer avec des lignes serrées, faire des passes entre les lignes, chercher les intervalles ou les côtés pour débloquer les choses en deux contre un. Contre le Real Madrid, il faut jouer en équipe et faire des choses simples.

Vous marquez très tôt, dès la sixième minute. C'est l'euphorie, mais est-ce qu'on craint la réaction des stars vexées ?
À ce moment-là, tu te dis pas mal de choses. Le Real avait l'obligation de gagner après leur série de matchs nuls. Donc on pense qu'ils vont accélérer, pousser et qu'on va vraiment avoir du taf ! Mais après l'égalisation de Bale, on a continué à jouer notre jeu et plus le temps passait, plus c'était bon pour nous. On s'est rendu compte qu'on rivalisait. En deuxième période, ils ont joué un peu plus haut, avec davantage de centres mais on a réussi à défendre correctement. Je ne sais pas s'ils étaient nerveux mais ils ont eu peu d'occasions concrètes, à part deux ou trois situations où ils auraient vraiment pu faire mal. Sans dire qu'on a joué la…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant