Florence Lamblin, une architecte écolo très discrète

le
1
Mise en examen pour «blanchiment en bande organisée» et placée sous contrôle judiciaire avec une caution de 80.000 euros, la maire-adjointe du 13e arrondissement de Paris refuse de démissionner.

Florence Lamblin n'est en rien une personnalité politique parisienne. Cette architecte quadragénaire est seulement l'une des 517 conseillers d'arrondissement que compte la capitale. Militante écologique depuis une dizaine d'années, spécialisée dans les dossiers d'urbanisme et de santé environnementale, implantée dans le quartier des Peupliers du XIIIe arrondissement où elle réside dans une maison cossue, elle était deuxième de la liste des écologistes aux municipales de 2008, derrière Yves Cantassot. Et elle ne s'est pas retrouvée assez bien placée au deuxième tour, après la fusion des listes de gauche, pour être élue conseillère de Paris. L'entourage du maire de Paris, Bertrand Delanoë, assure d'ailleurs qu'il ne connaît «absolument pas» cette élue.

Membre comme elle du conseil du XIIIe arrondissement, l'élue de Paris de centre droit Édith Gallois assure ne lui avoir «jamais parlé». «Non pas en raison de mauvaises relations, dit-elle, mais parce que ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 le lundi 15 oct 2012 à 01:10

    Maintenant qu'elle est dans la M...., personne ne la connait, bravo Delanoë, quel courage! Quant a sa discrétion, elle a du en manquer a un moment ou a un autre. Quant on a un compte en Suisse, on ne le fait pas gérer par des intermédiaires...