Florence Cassez maintenue en prison, le ton monte entre Paris et Mexico

le
0
VIDÉOS - «Consternée» par le rejet du pourvoi de Florence Cassez, qui purge une peine de 60 ans de prison, Michèle Alliot-Marie prévient que cette décision «déplorable» pèsera sur les relations franco-mexicaines.

«Un déni de justice». La ministre française des Affaires étrangères ne mâche pas ces mots. Le rejet du pourvoi de la Française Florence Cassez, emprisonnée au Mexique depuis plus de cinq ans, pèsera sur les relations franco-mexicaines, a prévenu jeudi soir Michèle Alliot-Marie. «Je suis consternée par la décision du tribunal de cassation qui confirme la sentence du juge d'appel à l'encontre de Florence Cassez. Cette décision est déplorable», a-t-elle estimé, avant de prévenir que cette décision allait «peser sur nos relations bilatérales»:

L'«amparo» - pourvoi en cassation - est la dernière voie de recours au Mexique et cette action était présentée comme celle de la dernière chance pour Florence Cassez, 36 ans, condamnée à 60 ans de prison pour des enlèvements qu'elle a toujours réfutés. Le gouvernement français va «explorer toutes les voies de droit à sa disposition, sur le plan national et international, pour accompagner les actions que Fl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant