Florence Arthaud, un modèle d'abnégation

le
0
Florence Arthaud, un modèle d'abnégation
Florence Arthaud, un modèle d'abnégation
Première femme à s'imposer dans une course à la voile majeure, Florence Arthaud aura marqué toute une génération par ses performances et son franc-parler. Elle nous a quittés la nuit dernière dans un accident d'hélicoptère en Argentine.

« La petite fiancée de l'Atlantique », un surnom qui résume au mieux Florence Arthaud. La navigatrice, connue pour son franc parler, s'est fait remarquer dès l'âge de 18 ans, où elle réussit sa première traversée de l'océan Atlantique. Elle prendra ensuite le départ de la première édition de la Route du Rhum en 1978, qu'elle terminera à la onzième place. Une course qu'elle sera la première femme à remporter en 1990.

Parmi ses faits d'arme, on notera aussi une victoire dans la Transpacifique en 1997 en duo avec Loïck Peyron. Puis, avec Lionel Péan puis Luc Poupon, elle prendra part à différentes courses de second plan en duo avant de mettre un terme à sa carrière en 2007 après une dernière participation à la Transat Jacques-Vabre. Une carrière riche d'exploits et de records qui marquera son sport encore longtemps.

Florence Arthaud a aussi fait la Une de l'actualité en octobre 2011 quand, en pleine nuit au large du Cap Corse, elle tombe de son bateau et, avec un peu de chance, elle a sur elle un téléphone portable étanche qui permet aux secours de la géolocaliser et la récupérer. Elle avait déclaré après cet accident qu'elle avait eu de la chance... Chance qui l'a abandonnée en Argentine la nuit dernière.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant