Florange : Pas de plan social, ni nationalisation

le
2

Il n'y aura "pas de plan social à Florange", c'est ce qu'a déclaré Jean-Marc Ayrault vendredi soir, après avoir reçu l'engagement de Mittal qu'il investirait "180 millions d'euros sur 5 ans" sur le site. Le Premier ministre a indiqué avoir "écarté la nationalisation transitoire" au regard "des engagements" de Mittal. Durée: 01:19

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chnivet le samedi 1 déc 2012 à 11:24

    180 millions sur cinq ans .Pour Mittal c'est de l'argent de poche . L’engagement de ne pas faire de licenciement sec . C'est le licenciement humide ? .En clair Mittal reste sur sa stratégie . Garder les clients et fermer les usines .

  • farouxfr le vendredi 30 nov 2012 à 23:11

    C'était en la peine que Montebourg fasse le clown c'est de la politique spectacle !