Florange: Mittal fait un geste, Montebourg en première ligne

le
0
ArcelorMittal est prêt à examiner d'éventuelles offres de reprise pour ses hauts-fourneaux et la «filière chaude» de Florange. Une concession qui met la pression sur le ministre.

C'est ce lundi, à 9 h 30 à Saint-Denis, que les représentants du personnel d'ArcelorMittal s'entendront dire la décision qu'ils savent écrite depuis plus d'un an: le groupe sidérurgique ne rallumera pas les deux hauts-fourneaux de son site de Florange.

L'ambiance s'annonce électrique. La direction d'ArcelorMittal fera cependant une concession à l'occasion du comité d'entreprise: elle accepte d'examiner d'éventuelles offres de reprise pour ces hauts-fourneaux. Comme l'indiquait Libération, Lakshmi Mittal, le dirigeant et premier actionnaire du groupe, a donné son «accord de principe» en ce sens, lors de sa rencontre avec François Hollande à l'Élysée jeudi dernier. Et le patron d'ArcelorMittal donne une chance de plus au projet d'aboutir, puisqu'il a, selon nos informations, accepté que des offres puissent être présentées sur la «phase liquide» du site de Florange. Le périmètre concerné inclut donc, outre les hauts-fourneaux, la cokerie, qui transforme l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant