Florange : l'ex-repreneur mystère semble identifié

le
0
Bernard Serin, dirigeant de la société belge CMI, serait le mystérieux repreneur un temps évoqué par le ministre du Redressement productif. Sans doute intéressé, il ne pouvait pas faire d'offre «ferme» tant que l'ensemble du site n'était pas officiellement à la vente.

Qu'est devenu le mystérieux repreneur du site de Florange qu'avait évoqué Arnaud Montebourg à la tribune de l'Assemblée nationale? La question mérite d'être posée après le commentaire de l'entourage du premier ministre évoquant l'absence de repreneur «crédible et ferme». Le ministre du Redressement productif semble cependant ne pas avoir inventé cette marque d'intérêt.

Depuis une semaine, le nom de Cockerill Maintenance et Ingénierie (CMI) est évoqué par le Républicain lorrain . Équipementier industriel, la société est de nationalité belge mais elle est dirigée par le Français Bernard Serin. Elle correspond bien à l'expression d'un repreneur «plutôt français» utilisée la semaine de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant