Fleur Pellerin justifie la réintégration d'Agnès Saal

le , mis à jour à 14:39
22

PARIS (Reuters) - La ministre de la Culture a déclaré jeudi comprendre "l'émotion" suscitée par la réintégration au ministère de l'ancienne présidente de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina) Agnès Saal, poussée à la démission fin avril après des révélations sur ses importants frais de taxis.

Fleur Pellerin a toutefois expliqué qu'il s'agissait de l'application du droit de la fonction publique.

"Je comprends très bien l'émotion que suscite cette réintégration même si en réalité il s'agit uniquement de l'application du droit de la fonction publique", a-t-elle déclaré sur RTL.

"Un fonctionnaire qui démissionne lorsqu'il est à l'extérieur de son corps d'origine, eh bien il a vocation à être réintégré dans son ministère", a-t-elle ajouté.

"Il ne faut pas donner l'impression qu'Agnès Saal n'a pas été sanctionnée. Il y a eu une réelle sanction puisqu'elle était présidente de l'Ina, elle est aujourd'hui chargée de mission", a poursuivi la ministre de la Culture.

Fleur Pellerin précise qu'un conseil de discipline devra encore statuer sur "les suites à donner à l'enquête que nous sommes en train de conduire".

Sur RTL, le secrétaire général de l'UMP Laurent Wauquiez s'était auparavant dit "choqué" par cette réintégration de la fonctionnaire.

"Je considère que dans une période où on demande des efforts, il faut de l'exemplarité" pour les politiques et les fonctionnaires, avait-il dit.

"Il n'est pas exclu que sur des procédures comme ça, on puisse exiger des remboursements."

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • saggy le vendredi 22 mai 2015 à 14:15

    comment peut on être encore socialiste dans ce pays ??? ce ne sont pas des couleuvres qu'ils avalent ce sont des boas ....

  • kram123 le vendredi 22 mai 2015 à 14:00

    faut supprimer le statut de fonctionnaire,je voterai pour celui qui le fera

  • jean.e1 le vendredi 22 mai 2015 à 13:47

    placard doree entre petit copain

  • M7093115 le vendredi 22 mai 2015 à 11:41

    "application du droit de la fonction publique " dit elle; ce " droit " doit être réformé d'urgence, il permet à des masses de politicards de se faire élire , puis quand ça les arrange de retourner bien au chaud protégé par "le droit de la fonction publique "résultat : république est aux mains des fonctionnaires, majoritairement de gauche Ce scandale a assez duré ......

  • M5368513 le vendredi 22 mai 2015 à 08:59

    Les nobles, et les curés, ne payaient pas d'impôts en 1788 ...

  • M3471006 le jeudi 21 mai 2015 à 17:55

    Non M7693081, un employé de la fonction publique serait viré pour une telle faute, mais pas un HAUT FONCTIONNAIRE, ce n'est pas la même gamelle.

  • M3471006 le jeudi 21 mai 2015 à 17:52

    Chargée de mission = réintégrée dans un poste de sa catégorie (sûrement haut fonctionnaire) sans travail puisque mise au banc des accusés, mais avec un gros salaire qui tombe tous les moi avec notre pognon ! Vive De Gaulle ..... !

  • M7693081 le jeudi 21 mai 2015 à 17:11

    A combien par mois est-elle réintégrée? On a le droit de savoir en Démocratie....

  • M7693081 le jeudi 21 mai 2015 à 17:10

    ...comme d'hab on se fait en culturer.....

  • M7693081 le jeudi 21 mai 2015 à 17:08

    ...hum! qui en est étonné? C'est comme cela que fonctionnent les fonctionnaires. Tant qu'il y aura des contribuables taillables et corvéables à Merci!!!!