Flambée des prix dans les parkings : Benoît Hamon interpelle le ministre de l'Economie

le
8
Flambée des prix dans les parkings : Benoît Hamon interpelle le ministre de l'Economie
Flambée des prix dans les parkings : Benoît Hamon interpelle le ministre de l'Economie

Le député des Yvelines Benoît Hamon vient d'interpeller le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron ainsi que la secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, Martine Pinville, au sujet de la nouvelle tarification dans les parcs de stationnement. Appliquée depuis le 1er juillet, cette nouvelle mesure qui prévoit un paiement par tranche de 15 minutes au lieu d'une tarification à l'heure était censée être plus juste pour le consommateur. Mais une enquête de l'association UFC Que choisir démontre au contraire que les prix se sont envolés.

«Je vous serais reconnaissant de bien vouloir étudier si cette disposition de tarification au quart d’heure a été dévoyée pour augmenter les coûts de stationnement pour les consommateurs et maintenir voire augmenter des niveaux de rentabilités déjà insolents, écrit le député des Yvelines. Je souhaite que le gouvernement se place en médiateur et force de proposition entre les sociétés concessionnaires et les consommateurs.»

La Loi Hamon, du nom de l'ancien ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire, prévoyait toute une série de mesures pour redonner du pouvoir d'achat aux Français. La tarification au quart d’heure des parkings entrée en vigueur en application de la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation en faisait partie. «L’objectif de cette mesure est de rapprocher le prix que l’on paye pour une place de parking du temps réel de stationnement, rappelle le député des Yvelines dans un courrier adressé le ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron. Cette disposition avait été accueillie favorablement par les automobilistes comme les associations de consommateurs. Elle s’inscrivait dans la volonté du Président de la République et du Gouvernement d’alors d’agir en faveur du pouvoir d’achat de nos concitoyens, volonté toujours affichée par le Gouvernement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 24 juil 2015 à 17:07

    Il existe des transports en commun, ça fait prolo, mais suffit de se garer en banlieue puis de prendre une rame. Trop simple ?????? Les parkings en ville ne seront jamais assez chers sauf pour les riverains.

  • pelochon le vendredi 24 juil 2015 à 15:48

    à l'image de tout ce qui est fait depuis des dizaines d'années en France par nos politiques... plus ils s'occupent de quelque chose, plus le sujet traité part en vrille et au final plus le citoyen paie... ce pays part à vau l'eau depuis d'Estaing. Pas un pour arriver au petit doigt de pied de Charles.

  • dotcom1 le vendredi 24 juil 2015 à 15:42

    Hamon qui critique sa propre loi, on atteint le comble de l'incompétence.

  • s.lux le vendredi 24 juil 2015 à 14:56

    encore une fois, tout augmente partout, sauf à l'insee qui nous dis qu'il n'y a pas d'inflation !

  • c.voyant le vendredi 24 juil 2015 à 14:11

    vous voulez le libéralisme sauvage? Bien fait pour votre tronche!

  • lorant21 le vendredi 24 juil 2015 à 14:04

    cela me rappelle la suppression du 12, censée faire baisser les prix.. Résultat: plus cher. Rappelons que les parkings rapportent aux gestionnaires.. mais aussi aux municipalités. Faites comme moi, n'allez plus en ville, laisser crever les commerces et utiliser internet, c'est ce qu'on nous demande, non?

  • stricot le vendredi 24 juil 2015 à 14:00

    Les parkings en exterieur sont trop bon marche en France pour encourager l'utilisation des transports en commun. Le principe du quart-d'heure est tres bon et si les prix augmentent c'est aussi tres bien. Hamon se trompe de combat, il est completement dans la demagogie et le besoin d'exister, surprenant que les meias relayent ce qui n'a aucun interet.

  • pmessag2 le vendredi 24 juil 2015 à 13:57

    Ah ! Après les autoroutes, les parkings. Chaque fois que l'Etat veut se mêler de quelque chose, ça fini mal !Au moins avec les parkings , on ne paie pas le stationnement PLUS la contravention.