Flambée des ouvertures de PEL en janvier pour bénéficier du taux à 2,5%

le
14

Les ouvertures de Plans d'épargne logement (PEL) se sont multipliées au cours des deux derni�res semaines de janvier.
Les ouvertures de Plans d'épargne logement (PEL) se sont multipliées au cours des deux derni�res semaines de janvier.

Jusqu'à la fin du mois de janvier, les épargnants pouvaient encore ouvrir un Plan d'épargne logement (PEL) au taux de 2,5% (brut) avant son abaissement à 2%. Très relayée par les banques elles-mêmes, l'opportunité a été saisie par de nombreux Français.

L'offre était à prendre ou à laisser. Jusqu'au 31 janvier, il était encore possible d'ouvrir un PEL avec un taux de rémunération fixé à 2,5% pour une durée à choisir entre 4 et 10 ans. Dans un contexte d'inflation très faible, ce taux restait ainsi l'un des plus attractifs du marché pour de l'épargne « sans risque », dépassant les taux des livrets classiques (le Livret A étant désormais rémunéré à 1%) et égalant globalement la rémunération des fonds en euros souscris dans le cadre d'assurances-vie (selon des données de la Banque de France reprises par Les Echos).

Rush de dernière minute

Pour un taux de rémunération de 2,5% brut, les PEL ouverts avant le 1er février rapportent un taux de 2,11% net après prélèvements sociaux. Les PEL ouverts après cette date seront quant à eux rémunérés au taux d'environ 1,7% net.

Selon nos confrères des Echos, citant le témoignage d'une chargée de clientèle dans une agence parisienne, les ouvertures de PEL auraient été « 5 à 8 fois » plus élevées lors des 15 derniers jours de janvier par rapport aux semaines précédentes.

Intérêts contradictoires pour les établissements bancaires

La même source soulignait également l'attitude paradoxale des établissements bancaires vis-à-vis de cette opportunité de dernière minute. Ce sont en effet les banques elles-mêmes qui ont voulu une baisse du taux du PEL, sa rémunération relativement élevée devenant lourde à supporter dans le contexte d'une inflation faible et d'une moindre rémunération du risque sur les marchés. Pour autant, la plupart des établissements ont communiqué auprès de leurs clients sur l'opportunité d'ouvrir un PEL avant que l'affaiblissement du taux entre en vigueur le 1er février.

Les banques semblent ainsi avoir préféré jouer la carte de la fidélisation de leur clientèle à défaut de réaliser de véritables économies à court terme. Autre raison avancée par Les Echos : « Ne pas profiter de la fenêtre de tir de ces derniers jours aurait laissé les concurrents gagner des parts de marché, donc des dépôts. Or les banques recherchent ces dépôts afin de respecter leurs obligations en matière de liquidités ».

Afflux d'épargne à attendre

Au cours de l'année 2014, la rémunération « attractive » du PEL avait déjà fortement attiré l'épargne des Français. La collecte du PEL a ainsi été de 12 milliards d'euros en 2014, tandis que le Livret A a connu de forts retraits à partir du mois d'août suite à l'abaissement de son taux. La collecte exacte du PEL pour le mois de janvier 2015 n'est pas encore connue, mais devrait avoir bondi avec la multiplication des souscriptions.

En outre, l'intérêt des épargnants envers le PEL pourrait se poursuivre au cours du mois de février. En effet, en contrepartie de l'abaissement de leur taux de rémunération à 2%, les PEL ouverts à partir du 1er février permettront l'octroi d'un prêt immobilier au taux de 3,20% au lieu de 4,20%. Pour certains, ce nouvel avantage compenserait la plus faible rémunération de l'épargne, et l'attrait du PEL serait ainsi conservé.

Rappelons qu'un PEL se caractérise également par la prime d'Etat qu'il permet d'obtenir lors de l'achat d'un logement. En contrepartie, l'argent déposé sur un PEL est bloqué pendant la durée de vie du plan d'épargne, qui peut être fixée, au choix, entre 4 et 10 ans, une prolongation supplémentaire étant néanmoins possible. Une somme minimale de 540 euros doit par ailleurs être versée chaque année sur le compte pendant sa durée de vie. Rien n'empêche de fermer un PEL avant l'arrivée à échéance du contrat : dans ce cas, le client perd simplement certains avantages qu'il aurait pu obtenir en gardant son plan ouvert plus longtemps. Enfin, pour rappel, le plafond d'un PEL est fixé à 61.200 euros hors intérêts capitalisés.

X.Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccoudra2 le mardi 3 fév 2015 à 09:46

    Personnellement, je regrette le silence des banques concernant ce changement de taux du PEL. Je suis client dans 4 banques (la poste, CA, BNP et INDirect) et aucune de ces banques ne m'a pas prévenu de la baisse du taux du PEL à partir du 01 Fev 2015. A croire que cette baisse est dans l’intérêt de la banque et la banque ne souhaite pas partager cette nouvelle avec ces clients. A croire que les banques font de leur mieux pour ne pas conseiller leurs clients...

  • ccoudra2 le mardi 3 fév 2015 à 09:40

    Un PEL aujourd'hui est pour placer l'argent et non pas pour emprunter plus tard à taux préférentiel... car depuis près de 15 ans personne n'utilise son PEL pour un pret immobilier, sauf le minium obligé... Il y a 10 ans j'ai fait un prêt de 150 Euros pour bénéficier de la prime d’état de mon PEL.

  • xenfab le lundi 2 fév 2015 à 21:03

    Je précise que je viens d'ouvrir un PEL au minimum de souscription et de versements, ayant pour but de gérer mes liquidités pour parler en toute transparence, qu'on me démontre que j'ai fait une erreur merci .

  • fxg92 le lundi 2 fév 2015 à 19:37

    je rigoles quand je vois le nombre d'économistes en herbes qui viennent la ramener....on comprend maintenant pourquoi la France est si mal....

  • bigot8 le lundi 2 fév 2015 à 18:41

    le PEL est une belle arnaque c est tout en ce moment tu empruntes sous les 2%

  • M1310580 le lundi 2 fév 2015 à 18:38

    Allez-y mettez votre argent si vous avez vraiment confiance mais n'oubliez pas les caisses sont vides et ce gouvernement n'a qu'une idée en tête vous en prendre un maximum !!

  • M601364 le lundi 2 fév 2015 à 18:37

    On pourrait se retirer au bout de 2 ans si besoin urgent bon à prendre

  • M547654 le lundi 2 fév 2015 à 18:34

    ET pourtant, contrairement à ce que vous pensez, c'est vraiment avantageux.Vous avez un taux net d'impots 10 fois plus élevé que le taux des OAT, 2.5 fois plus élevé que le livret A. Et en plus une option si dans 10 ans les taux remontent très fortement de pouvoir emprunter bas. Les mauvaises langues diront que c'est pour les pigeons sans comprendre. ET pourtant ca valait vraiment le coup pour un placement de trésorerie

  • 445566ZM le lundi 2 fév 2015 à 17:35

    On nous prend pour des pigeons.

  • redsdead le lundi 2 fév 2015 à 16:37

    faites_c, si tu prends une AV via une banque (pour rester sur un meme public), le gain est loin du double, une fois les frais d'entrée et annuels prélévés, tu dois meme pouvoir faire moins que 2.1% net