Flambée de violence en Syrie à quelques jours de la trêve

le
0
L'armée poursuit son offensive, tuant au moins 86 civils samedi et provoquant un exode de réfugiés en Turquie. L'opposition accuse Assad d'intensifier la répression avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu, prévue jeudi.

A quelques jours de la trêve fixée par les Nations-Unis, l'armée syrienne continue son offensive contre les insurgés. Les violences ont fait samedi au moins 120 morts, dont 74 civils, en majorité dans des bombardements de Latamna, dans la région de Hama, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

A Homs, l'armée régulière a attaqué le quartier de Deir Balba, tuant 17 personnes, au cours d'une opération qualifiée de «massacre» par les Commissions de coordination locales. D'après des images tournées par des opposants, on distingue des corps déchiquetés chargés sur un camion, certains la gorge tranchée, après un pilonnage de l'armée. D'autres images, dont l'origine n'a pas pu être vérifiée, montrent des hommes les mains liées derrière le dos, les yeux bandés avec une balle dans la tête.


Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a estimé vendredi que ces attaques du régime étaient «une violation de la position de l'ONU». Le Co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant