Flambée de violence en Irak

le
0
La branche locale d'al-Qaida cherche à discréditer le gouvernement à majorité chiite de Nouri al-Maliki, soutenu par l'Iran.

Double attentat suicide à Mossoul qui tue au moins 25 soldats, gigantesque évasion de deux prisons au nord de Bagdad avec un bilan parti­culièrement lourd de 40 tués: l'Irak subit une flambée de violences à l'occasion d'un mois de ramadan déjà sanglant, puisque 570 personnes sont mortes en trois semaines à travers le pays.

Lundi matin, un kami­kaze au volant d'une voiture piégée a attaqué un convoi militaire, qui cir­culait dans le quartier de Kokjeli à Mossoul, dans le nord. Au moins 22 soldats ont été tués dans cette explosion, qui a été suivie d'une seconde déflagration dans un autre secteur de Mossoul, faisant quatre morts parmi les forces de sécurité. Ces attentats n'ont pas été revendiqués, mais tout porte à croire qu'ils sont l'œuvre de la mouvance al-Qaida, bien implantée dans cette région à majorité sunnite, qui profi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant