FIV : vers une réduction des grossesses gémellaires

le
0
Des médecins suédois ont mis au point une technique qui limite les grossesses multiples, dangereuses pour la mère et l'enfant, en cas de fécondation in vitro.

Quand une femme porte deux f½tus ou plus, les risques de complications pour le bébé et la mère - naissance prématurée, hémorragie pendant l'accouchement, diabète de la mère - sont plus fréquents que lorsqu'il n'y a qu'un seul bébé. Or, dans le cadre de conception par fécondation in vitro (FIV), les médecins tendent à implanter plusieurs embryons dans l'utérus de la mère pour augmenter les chances d'aboutir à une naissance, ce qui aboutit souvent à des grossesses gémellaires.

Devant ce problème, des médecins suédois de la clinique Carl Von Linne à Uppsala ont cherché à limiter le nombre de grossesses multiples chez leurs patientes, sans pour autant réduire les chances de succès de l'intervention. Ils affirment y être parvenus grâce à un modèle mathématique qui détermine, en fonction de quatre critères, quelles femmes ne doivent pas se voir implanter plus d'un embryon.

Pour construire l'algorithme, les médecins ont analysé entre 1999 et 2002 3223

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant