Fitschen (Deutsche Bank) acquitté dans l'affaire Kirch

le
0
    MUNICH, 25 avril (Reuters) - Jürgen Fitschen, coprésident du 
directoire de Deutsche Bank  DBKGn.DE  a été acquitté lundi des 
accusations d'avoir trompé la justice dans l'affaire de la chute 
de l'empire des médias  Kirch, ce qui clôt un chapitre 
douloureux après 14 années de bataille judiciaire. 
    Le président du tribunal de Munich devant lequel Jürgen 
Fitschen et d'anciens responsables de la première banque 
allemande comparaissaient a justifié sa décision par une absence 
de preuves. 
    Tous étaient accusés d'avoir trompé une cour d'appel pour 
éviter d'avoir à payer les dédommagements exigés par le magnat 
des médias Leo Kirch, décédé en 2011. 
    "Les délits n'ont pu être prouvés", a déclaré Peter Noll.  
    Le ministère public, qui avait requis la semaine dernière 
des peines de prison à l'encontre de Jürgen Fitschen et de ses 
co-accusés Rolf Breuer et Josef Ackermann, peut encore faire 
appel.   
    En plus de l'affaire Kirch, Deutsche Bank a dû faire face à 
une série de procédures judiciaires qui lui ont coûté des 
milliards d'euros en amendes, arrangements et coûts juridiques 
et contribué ainsi à une perte record en 2015.   
    Leo Kirch avait accusé Rolf Breuer, ancien président de la 
banque, d'avoir précipité la chute de son groupe en exprimant 
des doutes sur sa solvabilité en 2002 lors d'une interview 
télévisée. 
    Après 12 années de conflit par tribunaux interposés, 
Deutsche Bank avait réglé en 2014 une procédure au civil 
moyennant le versement de 925 millions d'euros. 
    Fitschen et ses co-accusés, qui en cas de condamnation 
risquaient des peines allant jusqu'à 10 années de réclusion, ont 
toujours démenti les accusations de tromperie.  
 
 (Jörn Poltz, Véronique Tison pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant