Fitch place le AAA britannique sous surveillance négative

le
1
FITCH PLACE LA NOTE DU ROYAUME-UNI SOUS SURVEILLANCE NÉGATIVE
FITCH PLACE LA NOTE DU ROYAUME-UNI SOUS SURVEILLANCE NÉGATIVE

LONDRES/NEW YORK (Reuters) - La Grande-Bretagne risque de perdre sa note AAA chez une seconde agence de notation, Fitch Ratings ayant fait savoir vendredi qu'elle était susceptible de déclasser le pays dans les semaines qui viennent, en raison d'une forte dette publique et d'une croissance anémique.

Un mois après le déclassement effectué par Moody's, Fitch a placé la note souveraine britannique sous surveillance avec implication négative, et compte achever son examen d'ici la fin avril.

Le sterling a nettement reculé contre le dollar en réaction, perdant un demi-cent.

L'agence explique dans un communiqué que sa décision prend en compte les nouvelles prévisions économiques et budgétaires présentées mercredi par l'Office for Budget Responsibility (OBR), qui devraient se traduire par un pic d'endettement plus tardif et plus élevé que prévu.

L'annonce de Fitch, quoique prévisible, est un nouveau coup dur pour le ministre des Finances George Osborne, qui s'est promis de rétablir les finances publiques britanniques et de protéger la note AAA.

Pour le ministère des Finances, l'annonce de Fitch montre qu'"il n'y a pas de réponse simple aux problèmes qui se sont accumulés des années durant".

"Toutefois, nous réglons lentement mais sûrement les problèmes économiques de notre pays", a dit un porte-parole du Trésor, citant une réduction d'un tiers du déficit budgétaire et la création de 1,25 million d'emplois depuis que l'entrée en fonction du gouvernement en 2010.

Fitch avait émis un premier avertissement en mars 2012, remarquant que le gouvernement avait très peu de marge de manoeuvre sur le niveau d'endettement.

Depuis lors, les perspectives économiques se sont dégradées, mettant à mal la stratégie de réduction du déficit de Londres.

Standard & Poor's continue de noter la Grande-Bretagne AAA mais la perspective a été ramenée à négative en décembre.

Christina Fincher et Daniel Bases, Marc Angrand et Wilfrid Exbrayat pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • arnoge le dimanche 24 mar 2013 à 07:47

    Ils font mumuse de nouveau ces s..... d'agences de notation !Comment peuvent-elles exister, avoir une légitimité devant leurs pratiques scandaleuses !

Partenaires Taux