Fitch dégrade le Japon à A+ avec perspective négative

le
0

Le Japon perd le AA- de Fitch et passe à A+. D'ici la fin de l'année, la dette du pays devrait atteindre 239% du PIB, de loin le niveau le plus élevé parmi les pays notés par Fitch. Elle a augmenté plus vite que celle des autres pays de l'OCDE depuis le début de la crise financière. Le programme annoncé pour la réduire ne devrait pas avoir d'impact rapidement et est de plus soumis à un risque politique important. En effet, la mesure phare, une hausse de la TVA de 5% à 10%, est très controversée. Fitch précise également que la déflation récurrente depuis 2001 et la faiblesse de la croissance du PIB nominal pèseront sur la consolidation fiscale. Enfin, Fitch estime que le vieillissement de la population, faiblesse structurelle du pays, coûte 0.2% de PIB chaque année à la sécurité sociale. Toutefois, le pays conserve une flexibilité exceptionnelle en matière de financement. Les créanciers sont majoritairement domestiques, ce qui permet au pays de se financer à des taux bas. De plus, le yen reste une devise de réserve internationale.

Retrouvez les analyses de Edmond de Rothschild Investment Managers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux