Fitch déclasse la Grèce et dénonce l'attentisme de l'Europe

le
0
L'agence de notation qui croit de plus en plus à un défaut du pays reproche les atermoiements de l'Europe et du FMI pour apporter une nouvelle aide financière au pays. Fitch est plus optimiste pour l'Italie

Bien que la Grèce soit sous contrôle de l'Union européenne et du Fonds monétaire international, les agences de notation continuent de donner des coups de canif dans la volonté des pays européens de sauver ce pays en grande difficulté financière. Après Standard and Poor's et Moody's, c'est au tour de Fitch de déclasser sévèrement la Grèce qui se rapproche ainsi du statut de pays en défaut. Pour l'agence de notation, «le défaut est une possibilité réelle».

Fitch invoque les atermoiements de l'Union européenne et du Fonds monétaire international à présenter un nouveau plan d'aide «crédible et financé». Ce à quoi le ministre grec des Finances Evangelos Venizélos répond : «Il est incompréhensible que Fitch fasse cette annonce aujourd'hui en dépit du fait que le calendrier de l'action des pays de la zone euro et du FMI a été décidé et est connu». L'agence de notation souligne également les «fortes incertitudes entourant le rôle des créanciers privés 1/4 /p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant