Fisker Karma, une électrique zéro défaut

le
0
C'est en mode électrique que la superbe Karma offre le meilleur d'elle-même.

Comme dans la fable, la Fisker Karma est un rat ou un oiseau. Elle est une ­voiture électrique jusqu'à ce que le ­puissant moteur à essence lui servant à recharger ses batteries ne se mette en marche. Elle constitue à nos yeux une variété de véhicule hybride. À l'instar de la paire Chevrolet Volt/Opel Ampera, autre réalisation d'origine américaine, qui utilise le même système, elle fait en effet appel à deux types d'énergies.

C'est en mode électrique que la superbe Karma offre le meilleur d'elle-même. Sa vitesse est alors limitée à un peu plus de 150 km/h, mais qui s'en plaindra? Le plaisir qu'elle distille réside ailleurs. Il est dans son silence de fonctionnement, sa facilité de conduite (pas d'embrayage ni même de boîte de vitesses) et, comme sur la Tesla, l'exploitation de son gigantesque couple, délivré dès le démarrage. L'intervention du groupe thermique à essence gâche ma...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant