Fiscalité : vers une surtaxe sur les résidences secondaires

le
28
Fiscalité : vers une surtaxe sur les résidences secondaires
Fiscalité : vers une surtaxe sur les résidences secondaires

« Quand on dit on ne fait plus de taxes, on ne fait plus de taxes ! » Hier matin, sur i>télé, François Rebsamen, ministre du Travail, ne mâchait pas ses mots. Manifestement, il n'a pas été entendu par ses homologues de Bercy. Michel Sapin, ministre des Finances, a confirmé que le gouvernement envisageait bien d'augmenter la taxe d'habitation sur les résidences secondaires.

En clair, une majoration de 20 % serait appliquée dans une trentaine d'agglomérations où il existe un déficit de logements, les fameuses zones tendues (voir infographie). Les communes, et au premier chef les maires, auraient la possibilité de relever, ou non, le montant de la taxe d'habitation pour les propriétaires d'une maison de campagne. Les personnes modestes vivant en maison de retraite et les détenteurs de résidence pour des motifs professionnels devraient bénéficier d'une dérogation.

Le débat s'annonce houleux, y compris parmi la majorité

Selon « Les Echos », la recette supplémentaire pour les communes concernées serait de 150 M¤. L'objectif de cette mesure, qui sera discutée le 12 novembre, est aussi de lutter contre la vacance des logements. Mais les débats promettent d'être houleux, y compris au sein de la majorité. L'une des porte-parole des députés socialistes, Annick Lepetit, a estimé qu'il fallait « désintaxiquer Bercy », un néologisme qui résume bien le ras-le-bol fiscal qui gagne certains élus PS.

Par ailleurs, les maires sont vent debout contre la taxe. Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France (AMF), a jugé le projet « totalement inacceptable », s'étonnant d'une annonce faite « sans la moindre concertation préalable, alors que ce sont les maires qui la mettent en oeuvre ». Les principaux intéressés, les propriétaires de résidence secondaire, risquent de faire grise mine. Avec un ménage sur dix qui possède une maison de campagne, la France est championne du monde dans ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9743811 le jeudi 6 nov 2014 à 10:28

    y'a toujours un cré-tin d'assisté pour dire qu'on peut toujours payer plus.....

  • bali16 le jeudi 6 nov 2014 à 10:15

    Celui qui a une résidence secondaire a les moyens de payer. Cessez de se palindre ....

  • jbellet le jeudi 6 nov 2014 à 10:00

    c'est la bonne façon pour relancer le marché de l'immobilier! pauvres socialistes ils sont a l'agonie

  • nayara10 le mercredi 5 nov 2014 à 22:17

    Nous entrons dans l'ÉRE Comuniste Soviètique d'il y a 40 années ...

  • paspad le mercredi 5 nov 2014 à 12:42

    les paumés de Bercy, il faudrait peut être aussi taxer les proprios de camping car et de caravane, les tentes aussi, et on double pour les vilaines Quechua et Decathlon

  • paspad le mercredi 5 nov 2014 à 12:40

    ça va relancer la construction .......... de résidences secondaires !!

  • ANOSRA le mercredi 5 nov 2014 à 11:50

    Les fonctionnaires logés dans les HLM auxquels ils n'ont pourtant pas droit ne vont pas apprécier cette surtaxe de leurs résidences secondaires à l'ile de Ré ! F.H. va encore descendre dans les sondages pour cette dernière catégorie qui le soutenait encore !

  • M3155433 le mercredi 5 nov 2014 à 11:47

    l'avantage sur nous de cette noblesse politicienne , qui fait les impots qu'elles veut et les changent quand elle veut le mois suivant , est qu'elle est unie dans le meme but (=pouvoir sur nous et argent)....alors que nous sommes désunis , il n'y a pas de syndicats anti politiciens de métier ,pour agir clairement et fortement.Les elections sont une tromperie , les memes menteurs et voleurs occupent tous les partis politiques

  • 90342016 le mercredi 5 nov 2014 à 11:39

    dehors les politiques

  • roulio86 le mercredi 5 nov 2014 à 11:37

    révolution, tous dans la rue pour virer cette bande de malade de la phobie de la taxe.....et ils ont aussi la phobie de continuer a garder leurs privilèges.....révlution la porte c'est maintenant.