Fiscalité : Moscovici et Cazeneuve veulent rassurer les entreprises

le
9
Fiscalité : Moscovici et Cazeneuve veulent rassurer les entreprises
Fiscalité : Moscovici et Cazeneuve veulent rassurer les entreprises

Invités à débattre avec les chefs d'entreprise à l'université d'été du Medef, ce jeudi à Jouy-en-Josas, des ministres défendent la politique du gouvernement attaquée par le nouveau patron des patrons, Pierre Gattaz. Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances, se veut rassurant. Il a assuré aux chefs d'entreprise qu'ils ne seraient pas pénalisés par la réforme des retraites, alors qu'une des mesures prises pour financer cette dernière est justement une hausse des cotisations sociales.

Lors d'un débat avec Pierre Gattaz, le président du Medef, Moscovici a annoncé que cette hausse des cotisations patronales sera intégralement compensée par une baisse des cotisations famille dès 2014 et pour tout le quinquennat. Il a également assuré que le gouvernement irait au-delà du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) pour réduire le coût du travail et que les prélèvements obligatoires des entreprises allaient reculer.

Cazeneuve défend la politique du gouvernement

Le ministre du Budget a lui aussi défendu devant le patronat la politique du gouvernement. Bernard Cazeneuve a ainsi cité les 14 milliards d'économies prévues en 2014 en matière de dépenses publiques, ainsi que des mesures en faveur des entreprises. «Je suis personnellement convaincu que le rétablissement des comptes publics ne peut pas se faire par la mobilisation continue de la pression fiscale et que nous devons privilégier les économies de dépenses», a-t-il déclaré au cours d'un débat intitulé «pas de capitalisme sans capital».

Le ministre a tenté de rassurer le patronat sur le budget qui sera présenté dans quelques semaines en conseil des ministres et au Parlement. Selon lui, c'est «un budget qui, pour la première fois depuis longtemps, affichera une diminution des dépenses nettes de l'Etat de 1,5 milliard et une économie globale de près de 14 milliards» d'euros de dépenses publiques, a-t-il souligné.

La ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dcouplet le jeudi 29 aout 2013 à 17:26

    mais si baisse des cotisations famille contrebalancée par hausse d'un point de la CSG (ou plus) faut tout vous dire.

  • RVM21 le jeudi 29 aout 2013 à 17:13

    qui paie les vases communiquants???

  • M3051518 le jeudi 29 aout 2013 à 17:05

    Gui Gnols . . . Comme sur Canal + ! ! ! :)))))))))

  • techluxo le jeudi 29 aout 2013 à 16:47

    belle reconversion plait il ah ah

  • thoma657 le jeudi 29 aout 2013 à 16:47

    menteurs

  • techluxo le jeudi 29 aout 2013 à 16:46

    rassurer ben oui voir , Europe 1 annonce que Laurence Parisot rejoint la radio à partir du samedi 31 août.Chaque samedi à 12h50, Laurence Parisot interviendra dans le journal de midi présenté par Patrick Roger entre 12h30 et 13h00.L'ancienne présidente du Medef interpellera une personnalité qui fait l'actualité (économique, politique, sociale et sociétale) et lancera un débat polémique.

  • mfouche2 le jeudi 29 aout 2013 à 16:13

    la série s'appelait mission impossible si je me rappelle bien

  • proni le jeudi 29 aout 2013 à 16:04

    vous pouvez imaginer qu'il défende une autre politique que celle du gouvernement? Les Français sont pris pour des K.....Réagissez enfin

  • scrubs le jeudi 29 aout 2013 à 15:29

    on croie rever...