Fiscalité : les propositions de l'UMP

le
0
Le parti d'opposition a présenté jeudi vingt mesures pour «sortir de l'impasse».

La «séquence politique » est calibrée de longue date: «On a calé la convention sur la fiscalité et la motion de censure contre le gouvernement la même semaine pour marteler un message: la politique fiscale menée par le gouvernement étrangle les Français et mène notre pays dans le mur », explique un proche de Jean-François Copé. Hasard du calendrier, les assauts de l'UMP contre François Hollande et sa majorité interviennent la semaine où le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, est contraint de démissionner et où le Conseil d'État recommande une imposition maximale à 66,66 % des ménages les plus aisés contre 75 %, comme l'avait promis le candidat à l'Élysée. Du pain bénit pour l'UMP et son président, Jean-François Copé.

Pour présenter le visage d'une opposition «complète et responsable », selon le v½u de Copé, l'UMP ne se contente pas de critiques, mais avance également de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant