Fiscalité : le gouvernement minimise sa fameuse contribution-climat

le
1
Fiscalité : le gouvernement minimise sa fameuse contribution-climat
Fiscalité : le gouvernement minimise sa fameuse contribution-climat

La contribution climat-énergie ne sera «pas une taxe nouvelle». Moins de 24 heures après l'annonce de la création de ce dispositif, plus connu sous le terme de «taxe carbone», pas moins de six ministres, dont celui de l'Ecologie Philippe Martin et celui du Budget Bernard Cazeneuve, ont été contraints ce vendredi de faire cette mise au point, alors que plusieurs élus socialistes s'inquiètent d'un «ras-le-bol» fiscal. La polémique a en effet largement agité ce vendredi la famille socialiste, réunie pour le week-end à La Rochelle, obligeant l'exécutif à multiplier les interventions pour déminer le sujet.

Opération déminage

«La fiscalité écologique n'est pas une fiscalité qui va rajouter de la pression fiscale à celle existante. Il ne s'agit pas de rajouter des impôts aux impôts. Il s'agit de faire évoluer la fiscalité existante de manière à susciter des comportements vertueux» , a déclaré le ministre du Budget Bernard Cazeneuve à son arrivée à à La Rochelle. «Ce n'est pas une fiscalité additionnelle mais une fiscalité de substitution» avait assuré un peu plus tôt son collègue de l'Environnement Philippe Martin. «S'il s'agissait d'une taxe nouvelle, je serais contre, comme j'étais contre la taxe carbone» que Nicolas Sarkozy avait tenté de mettre en place durant le dernier quinquennat, a-t-il martelé. «Il ne s'agit pas du tout de cela, il s'agit simplement de faire en sorte que la transition énergétique permette de redonner du pouvoir d'achat aux Français». «Nous sommes en train de travailler un dispositif qui n'aura aucune incidence en terme de pression fiscale sur les Français en 2014», a-t-il ainsi indiqué.

Avant lui, plusieurs membres du gouvernement avaient déjà tenter de minimiser cette contribution. La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, ainsi que le ministre de l'Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon, ont ainsi qualifié cette contribution de moyen ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mjjmimi le dimanche 25 aout 2013 à 09:00

    Ils nous enfument!