Fiscalité: la surprise de l'entre-deux-tours

le
28

Dès janvier, un conseiller de François Hollande évoquait « un petit geste pour les ménages. »

Désavoué dimanche dans les urnes, le gouvernement cherche à rassurer son électorat en évoquant avant le second tour un geste fiscal pour les plus modestes. L'intention n'est pas nouvelle. Dès le 21 janvier, un conseiller de François Hollande, conscient du «ras-le-bol fiscal» ambiant, avait affirmé que l'exécutif allait «essayer de se mettre en capacité dès 2015 de pouvoir avoir une première baisse d'impôts». Et ce proche du chef de l'État de préciser: «Si on fait un petit geste pour les entreprises, on fera vraisemblablement un petit geste pour les ménages.»

Cette hypothèse «prend plus de crédibilité dans le contexte actuel», souligne aujourd'hui un autre conseiller de l'Élysée. Car le chef de l'État a tiré du revers électoral la «leçon» qu'il faut «plus de justice sociale». Pour Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, des mesures «à destination des plus modestes» seraient annoncées «dans les prochains jours». Jusqu'ici, l'exécutif a promis une baisse de la fiscalité des ménages à la fin du quinquennat. Parmi les pistes envisagées depuis plusieurs mois, le gouvernement souhaite gommer les «effets de seuil», qui font basculer les plus modestes dans l'impôt et déclenchent d'autres prélèvements. Et fusionner la prime pour l'emploi et le RSA. Le groupe de travail sur la fiscalité des ménages, qui planche sur ces questions depuis février, doit rendre ses conclusions la semaine prochaine.

Le geste ne sera «pas forcément énorme», pour ne pas «remettre en cause les grands équilibres financiers», mais «significatif», explique-t-on à l'Élysée. «L'ordre de grandeur» serait de 1 à 2 milliards, mais le montant n'est pas arrêté. Les marges de man½uvre dépendront des économies qui seraient annoncées en plus des 50 milliards promis de 2015 à 2017. La question est aussi de savoir si ce geste sera financé par un transfert de fiscalité vers les classes moyennes et supérieures.

Un élargissement du CICE

L'équation est d'autant plus complexe que le gouvernement compte aussi alléger la fiscalité des entreprises. Mais le montant de cette enveloppe n'est pas non plus fixé. Ces décisions doivent par ailleurs s'harmoniser avec le dispositif destiné à réduire le coût du travail de 30 milliards d'ici à 2017. Il paraissait acquis que le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) de 20 milliards serait complété par des baisses de charges. Mais le gouvernement réfléchit à étendre le CICE, selon L'Express. «C'est un des scénarios», confirme une source à l'Élysée, où l'on multiplie les simulations avant d'arrêter l'ensemble des décisions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le jeudi 10 avr 2014 à 10:39

    au bout du compte, je ne vois toujours rien venir qui change les choses dans un proche avenir. M.Hollande s'emploie à endormir M. Valls en vue de le neutraliser pour 2017. Réussir-t-il aussi à endormir la Commission Européenne et les français? Probablement pour quelques mois, par manque de courage de la Commission et à cause des vacances d'été des français; Encore six mois perdus pour l'avenir de la France.

  • T20 le dimanche 30 mar 2014 à 17:38

    Pour essayer de nous endormir ! Comme toutes les promesses qu'ils ont faites! PIPO! PIPO! PIPO!

  • rodde12 le vendredi 28 mar 2014 à 15:25

    Le geste c'est surtout de demander à l'administration fiscale d'attendre la semaine prochaine pour envoyer ses feuilles.

  • lolonad le vendredi 28 mar 2014 à 00:49

    Abaissement des seuils d'avantage pour demi part ... Drôle de geste .... C'est une hausse pour les familles .... Et c'est la gauche !!!!

  • nayara10 le jeudi 27 mar 2014 à 21:58

    Une Baisse de 20..30...ou 50 milliards n'est que de la poudre aux yeux.Parce que cela ne représente rien de visible pour le consommateur....Par contre cela est visible pour le consommateur quand c'est lui qui doit payer...C'est désolent qu'en France plus personne ne réagisse sur ce genre d'attrape Nigots...

  • M1531771 le jeudi 27 mar 2014 à 18:19

    Payer des impôts ne me dérange pas outre mesure, mais payer des impôts pour engraisser des immigrés et autres assistés, artistes et autres bobos de gauche, alors ça oui ça me fait chi.er !

  • rodan3 le jeudi 27 mar 2014 à 14:47

    et le temps de mise en place avec les rectificatifs budgétaires à voter et les européénnes seront finies......

  • md24750 le jeudi 27 mar 2014 à 13:11

    "Dès janvier, un conseiller de François Hollande évoquait « un petit geste pour les ménages."Malheureusement pour la grande majorité des français, je crois que ce sera un bras d'honneur.

  • TL70190 le jeudi 27 mar 2014 à 11:14

    d'accord avec M1945416 !

  • pcostepl le jeudi 27 mar 2014 à 10:08

    paroles !!!paroles !!!!du vent pour les gogos ,!!!!