Fiscalité : la réforme Hollande tourne au «petit soir»

le
2
La grande réforme annoncée se veut d'ores et déjà moins ambitieuse.

nflexion ou changement de pied? Au c½ur des propositions de François Hollande, la réforme fiscale semble en tout cas moins ambitieuse qu'annoncé. À en croire du moins le député Jérôme Cahuzac, chargé des questions budgétaires et fiscales dans l'équipe de François Hollande. Dans son discours du Bourget du 22 janvier, le candidat socialiste l'avait indiqué: «C'est pour la justice que je veux fusionner, après les avoir rapprochés, l'impôt sur le revenu et la contribution sociale généralisée, dans le cadre d'un prélèvement progressif sur le revenu.» Voilà pour l'objectif. Pour ce qui est de la mise en ½uvre, cela devient plus compliqué.

« Nous commençons par l'harmonisation des assiettes » de l'impôt sur le revenu et de la CSG, a expliqué mardi Jérôme Cahuzac sur France Inter. En clair, d'abord les hausses d'impôts pour les plus riches ou, en termes techniques, «le rapprochement des bases». Ce n'est qu'ensuite que les socialistes, s'ils rempor

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mercredi 8 fév 2012 à 11:13

    les socialistes nous ont amené la défaite de 1940 avec le laxisme du front populaire puis Mitterrand nous a amené 1 million de fonctionnaires de plus, les 35H et la retraite à 60 ans et Hollande appauvrira les classes moyennes - Pauvre France qui aime ceux qui la tire vers le bas!

  • M3101717 le mardi 7 fév 2012 à 22:49

    La Réforme SaRKOZY, elle, on la connait : 45 nouvelles taxes en 5 ans seulement !!! Recomptez, vous verrez ! Alors, de la place pour des réformes, des vraies, il en reste :-)