Fiscalité : la combine d'Airbnb pour payer moins d'impôts en France

le , mis à jour à 15:46
22
Fiscalité : la combine d'Airbnb pour payer moins d'impôts en France
Fiscalité : la combine d'Airbnb pour payer moins d'impôts en France

Toujours plus de logements à louer, toujours moins d'impôts à payer. C'est le paradoxe français d'Airbnb. Malgré le boom de son business en France — 30 000 annonces proposées en 2013, 300 000 aujourd'hui —, le géant américain du Net n'a en effet payé que 69 168 € d'impôt sur les bénéfices des sociétés en 2015.

Une très faible contribution dans un pays pourtant présenté comme l'une des destinations phares de cette multinationale du tourisme. Pour comprendre l'astuce, notre journal s'est plongé dans la tortueuse comptabilité d'Airbnb. Instructif.

 

QUESTION DU JOUR. Trouvez-vous normal qu'Airbnb soit si peu imposé en France ?

 

La fanfaronnante communication officielle

« Entre septembre 2014 et août 2015, 3,9 millions de voyageurs ont utilisé Airbnb pour visiter la France et 4,1 millions de Français s'en sont servis pour leurs vacances », se félicitait l'entreprise dans une récente étude sur son impact économique en France. Et ce, grâce à un catalogue de locations qui s'épaissit de jours en jours, le nombre d'offres ayant « plus que doublé » chaque année depuis 2010.

Chapeaux ! De quoi générer un confortable chiffre d'affaires ? Impossible à dire, la firme américaine garde secrète cette donnée stratégique. Mais l'entreprise dissémine, un peu partout, des informations, qui permettent de s'en faire une petite idée. « Nous nous rémunérons en prélevant des frais de service sur chaque transaction, à hauteur de 3% du côté de l'hébergeur et [...], en moyenne, de 9 % du côté du voygeur, soit 12 % au total », indiquait en 2014, lors d'une audition à l'assemblée nationale, Nicolas Ferrary, le représentant d'Airbnb en France.

Sauf qu'Airbnb, dans une récente étude, a annoncé reverser 481 M€ par an aux hôtes. Ce qui  — après une petite règle de trois — permet d'estimer le chiffre d'affaires français du groupe à un peu plus de 65 M€ par an.

 

Un chiffre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA il y a 4 mois

    gl060670 pour remplir un seau d'eau il faut en effet boucher les fuites, mais les fuites se sont les gapillages, l'argent publique dépensé inutillement ou de facon inéfficasse (millefeuille adminsitratif, trop grand nombre e d'élus, agende de l'état, idemnité et subention publique sans intéret reel pour l'économei du pays...). La fiscalité c'est ce qui permet de remplir le seau, pas de le vider. Nous seront d'accord pour dire que la vitesse de remplissage conditionne le capacité d'arrosage...

  • b.renie il y a 4 mois

    la combine d'Airbnb pour payer moins d'impôts en France C'est une question d'interprétation de la notion d'établissement stable. A partir du moment où AirBNB a établi une structure en France, le fisc peut la qualifier comme constituant un établissement stable quel que soit l'objet décrété pour cette structure par son propriétaire si ce dernier a une activité commerciale en France

  • gl060670 il y a 4 mois

    les vrais !!

  • gl060670 il y a 4 mois

    pour remplir un seau d'eau, il faut en boucher les trous en luttant contre ces tricheurs qui pénalisent l ensemble des foyers fiscaux

  • lolin il y a 4 mois

    Fivet, les socs en ont déjà épinglé pas mal, chose que les précédents n'avaient pas fait.

  • frivet il y a 4 mois

    il est temps de virer ces N ULS qui nous "gouvernent"

  • M2487190 il y a 4 mois

    Egalité ? de la Tricolore Natioale, language de Pub de la Media : "Combine" fiscale pour ceux qui ont les moyens, pour les fancais lambda, c'est de la "fraude" fiscale ... Alors Ne me parle plus de l'EGALITE ?

  • Luc0001 il y a 4 mois

    Tant qu'au niveau européen ils ne mettent pas en place un systeme pour compenser les écarts d'impots pour éviter le dumping fiscal à l'intérieur de l'EU et une politique commerciale extérieur plus protectionniste les gros groupes continueront à profiter et en toute l'égalité.

  • Luc0001 il y a 4 mois

    Cette pratique existe depuis un moment!Exemples: Intel France déclare les commissions sur les ventes car il est prestataire de service pour Intel Island... donc les bénéfices sont déclarés en Island avec une fiscalité largement plus avantageuse.Subway France, England arrive a être en perte car ils achetent la matières premières à une surcusale étrangère du groupe à un prix élévé.

  • M8051101 il y a 4 mois

    Tout ceci a été voulu par Bruxelles. Les commissaires pondent des lois qui arrangent les groupes de lobbys présents par milliers dans la capitale belge, et nous on se fait déplumer petit à petit. Comment peut-on accepter de faire une zone de libre échange avec des pays qui font du dumping fiscal sur notre dos ? le système joue contre nous et nous devons réagir en arrêtant d'élire des europhiles de gauche et de droite.