Fiscalité immobilière : le coup de gueule des propriétaires contre Macron

le
25
Une pétition vient d'être lancée par la fédération des propriétaires pour dénoncer la «stigmatisation des propriétaires» et «la surtaxation de l'immobilier» voulue par Emmanuel Macron.«Arrêtez de taxer les propriétaires!». L'UNPI, la fédération des propriétaires qui regroupe 120 chambres syndicales et rassemble près de 250.000 adhérents, vient de lancer une pétition pour dénoncer les deux mesures-phare du programme «logement» d'Emmanuel Macron. «La politique du logement n'est aucunement abordée par les candidats, sauf lorsqu'il est question de taxer les propriétaires», regrette Jean Perrin, président de l'UNPI. » Lire aussi - Le logement, thème mal-aimé de la campagne présidentielle La proposition qui veut faire de l'ISF une «rente immobilière» a particulièrement du mal à passer. «Dire que les propriétaires sont des rentiers est profondément choquant, affirme Jean Perrin. Etre propriétaire, c'est une prise de risque, un investissement qui fait travailler de nombreuses personnes (artisans, notaires, huissiers, diagnostiqueurs...)». À défaut de suppression pure et simple de l'ISF qu'elle demande, l'UNPI réclame «la reconnaissance de l'activité de bailleur en considérant leur patrimoine comme un outil de travail actif». » Lire aussi - ISF: comment Macron compte taxer la «rente immobilière» Autre mesure qui fait polémique auprès des propriétaires: la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Un paradoxe que l'on retrouve même dans le jugement que porte l'UNPI à l'égard de cette taxe. Là où Emmanuel Macron dénonce une taxe «injuste», l'UNPI la trouve «plutôt juste». «Il est normal de payer pour le logement que l'on habite», estime Jean Perrin. » Lire aussi - Taxe d'habitation: des clarifications sur la proposition de Macron La suppression de la taxe d'habitation n'est qu'«un leurre» La fédération des propriétaires reconnaît certes un «gain de pouvoir d'achat» avec cette mesure mais estime qu'elle n'est qu'«un leurre qui mettra en danger les finances des collectivités territoriales». Et ce, même si Emmanuel Macron promet que leur manque à gagner sera pris en charge par l'État. «Le seul levier qu'il reste aux communes, c'est la fiscalité, explique le président de l'UNPI. Or, si on supprime la taxe d'habitation, les collectivités augmenteront la taxe foncière que paient...les propriétaires. Elle a déja été augmentée de 16,5% sur ces cinq dernières années». La colère de Jean Perrin est aussi froide lorsqu'on évoque avec lui les rumeurs persistantes de ces derniers mois qu'Emmanuel Macron entend taxer, s'il est élu, les «loyers fictifs» que paierait un propriétaire pour occuper son logement...s'il en était le locataire. Une information démentie il y a quelques jours par le coordinateur du programme du candidat En Marche! Jean Pisani-Ferry, ancien directeur du think-tank France Stratégie qui, comme beaucoup d'économiste de gauche, se disait favorable à la fin de l'année dernière à cette taxe.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 8 mois

    comme en Italie, on exonère le logement principal mais on surtaxe le surnuméraire...

  • M5661885 il y a 8 mois

    Je connais des propriétaires privés de plus 100 logements sur PARIS ! Ce sont ceux-là qui sont visés par MACRON dans le cadre de l'ISF, et pas les petits proprios qui ont investi dans 2 ou 3 logements pour sécuriser leur retraite moyennant une faible rentabilité plus ou moins aléatoire ... !

  • jean895 il y a 8 mois

    en tous cas le prix de l'immobilier est un des problèmes majeur de la France et il est du en partie aux différentes subventions qui lui sont attribuées.

  • M2941863 il y a 8 mois

    Macron et sa vieille sont près à tout pour être élu ! sont pas mieux c'est deux là que les Fillon !

  • sibile il y a 8 mois

    "le patrimoine immobilier locatif est improductif" ? => on suppose que M55 vit encore chez papa maman

  • M5503580 il y a 8 mois

    Le patrimoine immobilier locatif est improductif, une fois construit les logements, souvent mal entretenus, sont loués très chers, c'est autant d'argent qui disparait du circuit économique pour finir dans la seule poche de qq loueurs fortunés...

  • DonCorly il y a 8 mois

    La meilleure chose à faire est d'éviter qu'il soit élu, en faisant campagne pour le seul candidat avec un programme censé sur l'immobilier comme sur le reste, François Fillon.

  • sibile il y a 8 mois

    on présume que ceux qui trouvent qu'être bailleur est une sinécure propose eux mêmes des appartements à la location ....

  • Stoibek il y a 8 mois

    Il faut supprimer les niches fiscales et taxer les logements qui ont bénéficié de déductions fiscales à l achat. Ces logements qui n ont pas été mis aux normes et sont restés dans l'état dont le seul risque est celui de constater quee loyer a été versé.

  • j.barbe6 il y a 8 mois

    Au lieu de crier contre Macron, il ferait mieux de se plaindre de melenchon-chavez.